Une lueur d’espoir. Le 25 novembre marque la journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes mais également d’une campagne de mobilisation intitulée #16 jours. Sous le thème #EcoutezMoiAussi, l’Union européenne au Maroc s’empare des réseaux sociaux pour lancer sa web série « Sur la voie du changement ». Grâce à ces capsules, la parole des femmes et des filles qui sont sorties de ces violences se libère. Des témoignages forts et poignants.

Dans une première vidéo postée le 26 novembre dernier, Nezha, une jeune femme originaire de Meknes qui était violentée par sa belle-mère raconte comment elle a été réhabilitée et déclare avec assurance: « Aujourd’hui, je peux marcher la tête haute ». Une réinsertion sociale possible grâce à l’aide d’associations.

Qu’elles aient subi des violences physiques, économiques, psychologiques ou sexuelles, des femmes et des jeunes filles prennent la parole pour retracer leur parcours et leur chemin vers le mieux être. Elle parlent également de rencontres qui ont changé leur vies, de femmes et d’hommes qui les ont hébergé, prises en charge, les ont aidé et écouté dans le but de les aider à s’insérer dans le marché de l’emploi.

#EcoutezMoiAussi, une initiative internationale

Cette initiative fait référence au slogan de la campagne onusienne de cette année : #EcoutezMoiAussi. Comme #Metoo, elle donne la parole aux victimes et associations qui œuvrent pour la défense des droits des femmes. Réalisée dans plusieurs régions du Maroc, la web-série a été tournée entre 2015 et 2017 grâce à la collaboration d’associations partenaires de l’Union européenne « pour la mise en œuvre de projets de lutte contre la violence faite aux femmes, la réalisation de campagnes de sensibilisation aux droits des femmes et de plaidoyer pour l’égalité dans le cadre du programme d’appui de l’Union européenne au Plan Gouvernemental pour l’Egalité », comme le souligne ecoactu.ma. 

Au Maroc, selon la dernière Enquête de prévalence de la violence faite aux femmes du HCP (2009), 62,8 % des femmes marocaines déclarent avoir subi un acte de violence. Chaque année, 13 millions de femmes dans l’Union européenne sont confrontées à la violence. Cela fait de la violence contre les femmes demeure l’une des plus graves violations des droits humains dans le monde.

Lire aussi: Rapport: près de la moitié des violences subies par la femme est de nature psychologique

Pour visionner la web série « Sur la Voie du Changement » rendez-vous sur FacebooktwitterInstagram et YouTube.