L’émission «OmourJidiya» («Une affaire sérieuse») qui aborde de façon satirique les affaires de viol dans le cadre desquelles est poursuivi Saad Lamjarred en France a suscité la colère de Nezha Regragui.

Dans l’épisode en question diffusé le 25 septembre, un comique habillé d’orange, la couleur de la tenue des prisonniers aux Etats-Unis, et enchaîné, campe le rôle d’un Saad Lamjarred en colère, ne contrôlant pas ses pulsions sexuelles et tentant de se jeter sur les jeunes femmes du public. Face à la cour, les versions de l’accusé et de sa victime sont confrontées, à coups d’arguments grotesques et de blagues potaches. Au terme de ce procès fictif, Saâd Lamjarred écope d’une peine de 20 ans de prison et de l’obligation de produire un clip avec la chanteuse tunisienne NerminSfar et le rappeur Walid Nehdi.

Un humour satyrique qui n’aurait pas été du goût de l’actrice Nezha Regragui et mère de la pop star. Elle aurait poursuivi Sami Fehri, le directeur de la chaîne tunisienne « ElhiwarEttounsi », qui diffuse ladite émission, ainsi que son présentateur, Alaa Chebbi.

Pour rappel, Saâd Lamjarred est actuellement en détention provisoire depuis le 18 septembre pour une nouvelle affaire de viol.