L’animateur radio Adil El Omari, qui a tenu des propos misogynes à l’encontre d’une auditrice, ce jeudi sur les ondes au cours de l’émission «Les savants de Mars», a présenté ses excuses. Pour sa part, Hicham El Khlifi, le PDG de la radio qualifie les propos du commentateur d’ «inadmissibles et intolérables » qui vont à l’encontre de la ligne éditoriale de Radio Mars et suspend l’animateur pour 3 jours.

Suite au tollé provoqué par ses propos sexistes, l’animateur radio Adil Omari a présenté ses excuses ce vendredi 5 juillet sur les ondes de Radio Mars. Sans vraiment reconnaître sa bourde, le commentateur a démenti toute mauvaise intention tout en s’excusant auprès des femmes: « Si la femme marocaine a jugé mes propos comme étant dégradants pour elle, alors je lui présente mes excuses. »

L’animateur aurait pu s’arrêter là. Mais il a décidé de rajouter un « mais » comme pour justifier son sexisme décomplexé et imputer la responsabilité de ses propos à l’auditrice. « il faut dire que le message de l’auditrice était provocant… Elle souhaitait que le Maroc soit éliminé de la CAN! C’est ce qui m’a poussé à lui répondre de cette manière », a-t-il rajouté.

En apparence très confiant et ne semblant pas du tout désolé, Adil El Omari poursuit son « mea culpa » en balançant des phrases aussi affligeantes les unes que les autres: « La femme marocaine a toujours honoré le Maroc, et Choumicha que j’ai cité est une femme forte et capable. (…) Nous recevons des appels d’auditrices qui font de meilleures analyses que les hommes! a-t-il lancé tout en se référant à sa collègue Dounia Siraje, actuellement en couverture de la CAN en Egypte, soulignant qu’elle fait un travail de « quatre hommes ».

 

Rappelons que l’animateur en question a suscité l’indignation, hier sur la toile, après avoir sommé une auditrice qui a eu le malheur d’émettre un avis , de « se mêler de ses affaires, s’occuper de sa cuisine, regarder les émissions de Choumicha et s’éloigner du foot et de l’équipe nationale ». Autant de propos sexistes et intolérables en une seule phrase mais cela n’a pas indigné ses invités, qui se sont mis à rire.

Il n’en est d’ailleurs pas à sa première bourde. Sera-t-il cette fois-ci sanctionné par la HACA? Il l’aurait en tout cas été par son patron Hicham El Khlifi, PDG de la radio qui a qualifié ces propos d’ «inadmissibles et intolérables » qui vont à l’encontre de la ligne éditoriale de Radio Mars tout en déclarant que des sanctions ont été prises à son égard, notamment une suspension pour une durée de trois jours.