Placé en détention provisoire depuis le 18 septembre, Saad Lamjarred a été remis en liberté sous contrôle judiciaire par la cour d’appel du Var. Incarcéré pour viol à Saint Tropez, le chanteur est sorti de la maison d’arrêt de Luynes ce 5 décembre dernier, selon les informations de Var Matin.  
Depuis hier soir, la Toile est en émoi, d’un côté, les fans de Saad Lamjarred crient déjà victoire, tandis que ses détracteurs désapprouvent cette remise en liberté provisoire. Mais comment se fait il que le chanteur soit remis en liberté provisoire?

Hier dans la matinée, la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence était saisie par les avocats du chanteur qui souhaitaient “un recours contre le rejet d’une demande de mise en liberté de leur client, le 21 novembre dernier par le juge des libertés et de la détention du tribunal de grand instance de Draguignan“, écrivait Var Matin dans ses colonnes du 6 décembre 2018.Selon la chambre de l’instruction, le maintien de Saad Lamjarred en détention provisoire n’est plus justifié par “les nécessités de l’instruction, ni pour éviter un risque de dépérissement de preuves“.
Pour rappel, le chanteur de 33 ans, avait été interpellé le 26 août dernier à Saint Tropez. Une serveuse de 29 ans l’accusait de l’avoir violée dans une chambre d’hôtel à Gassin. Deux jours plus tard, la pop star était mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire. Comme ce n’est pas la première fois que Saad Lamjarred fait l’objet de procédures judiciaire pour abus sexuel, la cour a estimé que le chanteur pouvait être remis en liberté et restait sous contrôle judiciaire.

Que ses détracteurs se rassurent, le chanteur n’a pas le droit de quitter la France, ni de récupérer son passeport. En attendant le verdict, Saad Lamjarred restera assigné à sa résidence parisienne et pointer une fois par semaine au commissariat le plus proche. Il est interdit de visite dans la région PACA (Provence Alpes Cote d’Azur), et se doit de répondre aux convocations tout en laissant une caution de 75 000 euros.