Devant le tollé provoqué par les propos de Adil Miloudi sur Chada TV, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) s’est autosaisie.

Les propos misogynes et gravissimes tenus par le chanteur Adil Miloudi sur Chada TV n’ont pas échappé à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA).

Cette dernière est en train d’étudier cette affaire. Une réunion du Conseil aura prochainement lieu. Elle débouchera sur une décision finale, selon Médias24.

Rappelons que le chanteur Adil Miloudi a suscité l’indignation ces derniers jours sur les réseaux sociaux après avoir appelé ouvertement à la violence conjugale lors d’un passage dans l’émission « Kotbi tonight » sur Chada TV.

« Un homme qui ne frappe pas sa femme n’est pas un homme.», a-t-il lancé devant l’animateur Imad Kotbi et l’acteur Samy Naceri. Et de poursuivre: « Un jour j’ai tabassé ma femme en Espagne, il m’ont mis en garde à vue avant de me relâcher. Au Maroc ces choses-là sont tout à fait normales… ».

Face à la complaisance de ses interlocuteurs, Adil Miloudi va encore plus loin en déclarant que « Tout homme doit « prendre soin » de sa femme: la frapper, la tuer… Ce sont ses affaires ».