Michelle Obama souhaite que les femmes aient autant le droit à l’erreur que les hommes

Michelle Obama en a marre de voir les hommes se ramasser, mais réussir malgré tout. Alors qu’elle était invitée, samedi 5 mai, au “United State of Women Summit“, l’ancienne première dame des Etats Unis a abordé plusieurs sujets importants durant sa discussion avec l’actrice Tracee Ellis Ross. Parmi ces sujets, elle parle de la manière dont les hommes peuvent réussir même quand ils sont en faute.

 

 

 

Deux poids, deux mesures

 

Michelle Obama est une véritable militante pour l’égalité homme-femme. C’est pour cela que l’ancienne première dame n’a pas caché sa frustration quand le sujet a été abordé par Ellis Ross. Selon elle, les hommes ont plus le droit à l’erreur que les femmes.

 

J’aimerais tellement que les femmes puissent échouer aussi misérablement que certains hommes et que ce soit normal. Laissez-moi vous dire que c’est frustrant de voir les hommes réussir même quand ils font des erreurs phénoménales. Nous nous tenons à ce standard complètement irréaliste“.

 

Un sujet qui lui tient particulièrement à cœur car ses parents l’ont élevé de façon à ce qu’il n’y ait aucune différence entre elle et son frère. Mais Michelle se pose la question en ce qui concerne les autres femmes, surtout après les dernières élections où une grande majorité de femmes a voté pour Donald Trump. Malgré qu’il soit connu pour ses propos machistes et misogynes à l’encontre du sexe opposé.

 

 

 

 

 

Elle ne se présentera pas aux prochaines présidentielles

 

Alors qu’elle était en pleine discussion avec Tracee Ellis Ross, un membre de l’audience a suggéré que Michelle Obama se présente aux prochaines présidentielles des Etats-Unis. Une idée qu’elle a rapidement rejetée. Pour elles, les femmes devraient arrêter d’attendre LA candidate qui changera la face du monde.

 

Les gens n’ont toujours pas compris le slogan “Yes we can” (Oui, nous pouvons). Ce n’est pas “Yes you can”, c’est “Yes we can”. Quand les gens comprendront, que qui se présente n’a pas d’importance. Et soyons réalistes, je ne suis pas si différente d’Hillary”, ajoute la mère de Malia et Sasha Obama. Pour elles, le changement de la condition des femmes commence à petite échelle. Elle a donc appelé toute femme à agir dans sa famille, à son travail, dans sa communauté pour faire avancer la cause féminine.

 

 

 

Alors, à quand l’égalité des sexes ?