Un accouchement moins douloureux, plus rapide, sans péridurale ? Oui, c’est possible avec la « water birth ». Le Dr Ghita Es-souiti, fille de gynécologue et passionnée de médecine depuis son plus jeune âge a aidé une jeune maman à donner naissance à son enfant dans l’eau, ce mercredi 11 avril. Une première au Maroc selon de nombreux médias, mais réelle tendance à l’étranger. Le Dr Ghita Es-souiti nous explique les bénéfices et les avantages d’un accouchement dans l’eau.

« Mon père a construit il y a trois ans une clinique spécialisée en gynécologie obstétrique à Safi. Quand il était sur le point d’ouvrir, je lui ai proposé d’installer un bassin pour accouchement dans l’eau, en me disant que cela allait encourager les femmes, et faciliter l’accouchement» explique le médecin spécialisé en gynécologie obstétrique.

 

Faute de patientes prêtes à sauter le pas, ils avaient abandonné cette idée jusqu’au jour où une femme l’a proposé elle-même. « Elle nous avait confié qu’elle avait toujours souhaité accoucher dans l’eau et nous a demandé s’il était possible de réaliser son rêve. »

 

 

 

 

Avant que la grossesse n’arrive à terme, le Dr Ghita a préparé la maman à l’accouchement grâce à des exercices périnéaux pour rendre le périnée élastique et conseillé à la maman de faire un peu de sport (marche, danse, natation) pour la descente de la tête au troisième trimestre.

 

Le jour J, un accouchement dans l’eau en 30 minutes chrono

 

C’est à partir de 4 cm de dilatation que les contractions sont les plus fortes. « On l’a mise dans le bassin quand elle était à 4 cm, ça lui a pris moins de trente minutes pour la dilatation complète et l’accouchement a duré 5-10 min», nous explique la gynécologue.

 

 

Un accouchement dans l’eau beaucoup plus rapide et moins douloureux pour la future maman qui était accompagnée de sa mère dans la salle d’accouchement. Le médecin se souvient de ce moment fort en émotions.

 

 

Depuis cet accouchement dans l’eau couronné de succès, le Dr Ghita Es-souiti pense que les femmes oseront plus passer par l’accouchement physiologique.

 

 

« Je pense que les femmes vont oser le faire maintenant qu’il y a eu une première, et que ça s’est bien passé, surtout que la femme était primipare (qui accouche pour la première fois), elle est jeune, elle a accouché sans épisiotomie, sans déchirure, donc ça va les encourager. »

 

Accoucher dans l’eau permet d’éviter la césarienne

 

L’accouchement dans l’eau pourrait même permettre de diminuer le taux de césarienne très important au Maroc. « Bien sûr, la césarienne garde sa place en cas de sauvetage maternel ou fœtal » estime le médecin. Toutefois, le Dr Ghita met en garde les mamans qui souhaiteraient passer par la case césarienne par convenance. « Ce sont des femmes qui ont peur de l’accouchement par voie basse, certaines viennent me dire, écoutez docteur moi je ne veux pas accoucher par voie basse, ça me fait peur, je préfère passer par la césarienne. Je pense que si on pratique plus cet accouchement dans l’eau, ces femmes qui ont peur de l’accouchement ne vont plus passer par la césarienne et vont se tourner vers la voie basse qu’on a tendance à oublier maintenant», espère le docteur Ghita.

 

 

Les bénéfices de l’accouchement en quelques points

Pour la maman:

  •  réduction des douleurs et des contractions,
  • une meilleure capacité respiratoire,
  • la détente des muscles,
  • un effet d’apesanteur qui permet une grande mobilité,
  • une meilleure dilatation du col de l’utérus, donc une durée de travail moins longue.
  • Une meilleure élasticité des tissus et une dilatation du périnée (moins de déchirure ou d’épisiotomie).
  • L’eau a également un effet apaisant qui réduit le stress et fait baisser la tension artérielle, l’effet porteur de l’eau donne une sensation de légèreté à la maman.

 

Et pour bébé ? Puisque les contractions de la mère sont plus efficaces, le bébé ressent moins le traumatisme de la naissance, le stress est également réduit. La sortie du bébé et passage plus doux du milieu aquatique à l’air ambiant. Le contact peau à peau est presque immédiat.