Asmaa El Arabi voit rouge. La jeune humoriste marocaine vient de dévoiler trois mini vidéos où elle parle des menstruations, ce calvaire vécu par les femmes une fois par mois…

« Bouh, c’est nous !« . Les règles arrivent une fois par mois dans la vie d’une femme et avec elles, leur lot de surprises pas franchement agréables. Boutons, teint blafard, douleurs, humeur massacrante… Pour beaucoup de femmes, les règles ne sont pas un long fleuve tranquille et sont même synonyme de calvaire.

C’est justement le sujet qui a inspiré la jeune humoriste marocaine Asmaa El Arabi, auteure du blog « The Tberguig ». Sur son compte Intagram qui compte près de 100 000 abonnés, l’artiste de 26 ans a diffusé trois mini vidéos où elle nous offre une belle palette de personnages féminins chamboulés par l’arrivée des règles.

Asmaa El Arabi incarne d’abord la jeune « victime hor(reur)monale »  à la mine déconfite qui voit tout à coup des boutons fleurir sur son visage et des cernes violacées plein la tronche. Le fond de teint, le concealer et le correcteur ne peuvent pas grand-chose face à la gravité de la situation…

L’humoriste campe également le personnage de « Fat » et ses règles « qui la dérèglent ». La jeune femme pleure mais n’arrive pas à assumer son ultra sensibilité causée par les menstruations.

Les fans de l’artiste ont également droit à la fameuse Soumia qui a du mal à aller acheter des serviettes hygiéniques chez « moul pissri » par pudeur et qui finit par acheter de la levure… A cause de ses hormones, Soumia fait son insoumise et décide de boycotter « la compta ».

Et enfin, Asmaa El Arabi nous offre le personnage mythique de l’artiste peintre ménopausée évoquant sa jeunesse avec beaucoup de nostalgie. Elle avait d’ailleurs fait du sujet un tableau intitulée « hormonalisa ». Bref, regardez, c’est hilarant !

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Monstr’uations. Ce que vivent les femmes une fois par mois. Ce que devraient comprendre les hommes une fois pour toute. #periodicallytime #asmdarabie #thetberguig

Une publication partagée par The Tberguig (@asmaaelarabi) le