La fantaisie dans l’authenticité

 

 

La prêtresse du travail à la main nous revient cette saison avec une nouvelle collection pleine d’authenticité, dans le respect de la tradition certes, mais non dénuée de fantaisie pour autant grâce à d’astucieux détournements du travail de maâlem et d’aériennes broderies. La sfifa s’orne de rubans de velours, la chbika travaillée en galon est perlée pour plus de légèreté et les motifs brodés semblent effleurer les tenues aux lignes épurées et impeccablement finies.

Rencontre en vidéo avec Leila Belmlih