Co-fondé au mois de mai par quatre personnes passionnées d’art et de culture, INTERVAL est un collectif indépendant qui souhaite démocratiser l’accès à l’art, bien souvent inaccessible et réservé à une « élite », en mettant notamment les jeunes créateurs sur le devant de la scène. Présentation.

 

Au mois de mai, Omar Benmoussa, Amina Debbiche, Oussama Garti et Hamza Slaoui décident de s’unir pour développer leur passion commune. Naît alors INTERVAL, une initiative culturelle à but non lucratif dont la mission s’articule autour de trois volets principaux : élargir l’accès à l’art à travers un travail curatorial inclusif ; débattre des enjeux contemporains en utilisant l’art comme vecteur et moyen d’expression ; promouvoir des projets à fort impact social. Par ces différentes actions, INTERVAL aspire à promouvoir une nouvelle « avant-garde » et des manières de pensées créatives et inspirantes en donnant notamment la parole aux jeunes artistes, curateurs, historiens, écrivains, institutions culturelles et étudiants de la scène artistique marocaine.

 

Connecter les artistes à une nouvelle génération de collectionneurs

La première mission du collectif est avant tout d’aider les jeunes artistes à se faire connaître. Pour cela, des ventes sont organisées sur The Open Crate, une plateforme digitale répondant parfaitement aux nouveaux enjeux de la digitalisation et d’accessibilité de l’art en valorisant les travaux des artistes et en les présentant de façon claire à une audience plus large. D’ailleurs, une première vente est d’ores et déjà lancée depuis le mois de juillet et prendra fin en septembre. Cette dernière met en avant les travaux de pas moins de 20 artistes dont Abdelaziz Zerrou, Hassan Darsi, Mo Baala, Yasmine Hatimi ou encore Yto Berrada.

SAFAA ERRUAS – LE FRAGMENT – 2020

Ouvrir le débat

En parallèle de la vente, plusieurs conversations digitales auront lieu, dont la première s’est tenue le 22 juillet dernier. L’objectif ? Faire intervenir différents acteurs du monde artistique (artistes, curateurs, historiens, collectionneurs…) afin de débattre, aborder les nouvelles problématiques autour de l’art et sensibiliser le public sur la situation du domaine et de ses acteurs. Pour ce premier webinar, Meriem Bennani, artiste multimédia marocaine basée à New York, Shobee, l’un des membres du groupe de rap Sheyfeen et Myriam Ben Salah, écrivaine et curatrice franco-tunisienne, ont été invités à débattre sur la « nouvelle avant-garde ». Une conversation à retrouver sur la page Instagram d’INTERVAL.

View this post on Instagram

INTERVAL is proud to announce its first webinar with @meriembennani + @shobeeshayfeen moderated by @myriambensalah . Join us on July 22 at 7 pm (GMT +1) to be part of the first time this combination of creatives will be reunited for a conversation. Meriem Bennani is a New York based, Moroccan-born artist, quickly establishing herself as one of her generation’s most prolific digital artists. At 32, she has already had shows at @MoMAPS1, the @ShanghaiBiennial and London’s @SerpentineGallery. Shobee is one of the members of @Shayfeen – unmissable in the Moroccan rap scene. Shayfeen is an icon for the Moroccan youth and their video clips generate millions of views. @shobeeshayfeen reminds the world that Moroccan rappers can compete on an international level with featurings with peers such as @antoinelomepal, @caballerobxl, @jey.laylow and @itsmemadd to name a few. Myriam Ben Salah is a French-Tunisian writer and curator. She is currently the Executive Director and Chief Curator at The Renaissance Society at the University of Chicago. In addition to working at the @PalaisdeTokyo, Ben Salah served as the editor in chief of @Kaleidoscopemagazine from 2016 until 2019, and she is currently editor at large of the publication. She curated iconic shows at the @hammer_museum but also for @gucci amongst others. Link in bio.

A post shared by INTERVAL (@interval____) on

L’art comme vecteur d’épanouissement

Animé par l’envie de promouvoir des projets à fort impact social, le collectif a décidé de reverser une partie des fonds collectés lors de la vente actuellement en ligne sur The Open Crate à l’Institution Tahar Sebti (ITS), association reconnue d’utilité publique depuis 1956. Totalement inclusive, l’ITS accueille des enfants en situation de vulnérabilité, dont un grand nombre sont en situation d’handicap. Un très beau projet qui montre que l’art est aussi une affaire de jeunes. Bravo !

YTO BARRADA – SHEIKH SPEARE IS ARAB – 2019