« You Were At Your Best » est le premier single d’Amine Dhobb, jeune chanteur marocain. Rencontre avec un artiste passionné qui mêle pop rêveuse et musique électronique.

 

 

Agé de 28 ans, Amine Dhobb est né à Rabat mais a toujours vécu à Casablanca. Son bac en poche, il s’envole pour Paris où il suivra des études d’ingénieur maths sup maths spé et en maths appliquées. Une formation poussée qui lui permettait d’envisager un futur très différent. Pourtant, en 2017, Amine décide de rentrer au Maroc pour se consacrer entièrement à sa passion de toujours, la musique.

 

 

 

Une passion dévorante

 

Amine commence à s’intéresser à la musique à l’âge de 15 ans. Il s’inscrit alors à des cours pour apprendre la guitare. Il forme ensuite un groupe de rock avec une bande de potes pendant ses années de lycée, qui lui permet de vivre ses premières scènes, notamment L’Boulevard en 2006.

 

Pendant ses études supérieures, Amine continue à faire de la musique dans son coin mais est obligé de mettre sa passion entre parenthèses. C’est en 2014 qu’il remet le pied à l’étrier en formant un nouveau groupe avec des amis, « The Way of Grace ». Cette fois, le jeune artiste tiendra le rôle de chanteur et de guitariste. « A Paris, j’ai pris quelques cours de chant pour perfectionner ma voix et être plus à l’aise. Toute cette période a été une super expérience. Grâce à mon groupe, j’ai pu faire mes premières scènes parisiennes ce qui m’a permis aussi de m’affirmer en tant que chanteur » déclare-t-il. Après un clip et quelques radios, la bande décide finalement de se séparer en 2016. « On n’était pas tous sur la même longueur d’ondes donc on a décidé de se séparer. Mais on est tous restés en bons termes » nous explique Amine.

 

 

 

Le début d’une carrière solo

 

Après avoir quitté son groupe en 2016, Amine se lance dans une carrière solo. « J’ai sorti quelques démo en ligne qui ont eu un bon écho et du coup j’ai décidé de rentrer à Casa pour me consacrer entièrement à la musique » nous confie le jeune homme. Casablanca est en effet la ville où tout à commencé et qui est source d’inspiration pour l’artiste. « Il y a quelque chose à Casa qui m’inspire. Je voulais ressentir ça, ce sentiment m’aide dans l’écriture ». D’ailleurs, le jeune homme qui est à la fois chanteur auteur et compositeur, travaille dans son propre studio. « Ici j’ai la chance d’avoir mon propre studio ce qui n’aurait pas été possible à Paris, ça aurait coûté trop cher. Mais je donne quand même des cours de maths à côté pour me faire un petit peu d’argent » explique-t-il.

 

 

En plus de puiser son inspiration dans la ville qui l’a vu grandir, Amine s’intéresse de près à tout ce qui est « épique » et « planant ». « J’ai commencé à m’intéresser à la musique avec le renouveau du rock indie des années 2000. Il y a beaucoup d’artistes et de groupes rock qui m’inspirent comme  Interpol, The Strokes, M83, Explosions in the sky, Brian Eno, pour ne citer que ceux-là. Je pourrais encore en nommer tellement, mais il faut que je m’arrête » dit-il en riant.

 

En avril dernier, Amine a eu la chance de se produire pour la première fois en concert lors du festival Jazzablanca et de présenter ses démos au public marocain. Une prestation qui retiendra l’attention de la foule et qui motivera le jeune homme à travailler encore plus.

 

 

 

 

Un premier single aux accents pop et synthwave

 

Et le travail porte ses fruits puisque le chanteur auteur compositeur présente aujourd’hui son premier single « You Were At Your Best », une ballade pop et mélancolique avec des accents rétro-wave.

 

Ce nouveau titre s’accompagne d’un clip, réalisé par le vidéaste casablancais basé à Lyon, Hamza Benkirane. « On voulait faire quelque chose de très onirique et vaporeux. On voulait aussi refléter ce que je raconte dans la chanson c’est-à-dire le fait de se chercher soi-même ». Le clip retrace alors la quête de soi du chanteur en reflétant cette volonté d’aller se chercher, d’apprendre à s’aimer et aimer ce que l’on crée mais surtout cette envie d’être en paix avec nos décisions passées et serein avec nos volontés futures. « Nous les jeunes, on est tous un peu à la quête de nous-mêmes, surtout à notre époque, on a du mal à se trouver et à trouver notre place dans la société. C’est le message que j’ai voulu transmettre à travers cette chanson » explique Amine. Une errance entre Casablanca et Tanger qui se mêle idéalement avec le caractère rêveur et mystique de la chanson. Un clip qui s’inspire d’ailleurs beaucoup du film Knight of Cups de Terrence Malik, sorti en 2015.

 

Hey guys, my first video is out !!!??? LINK IN BIO !!! ?

Une publication partagée par Amine Dhobb (@aminedhobb) le

« You Were At Your Best » est le premier single d’un EP sur lequel travaille actuellement le chanteur. « Cet EP de 4 titres sortira courant 2018. Le prochain titre est prévu quant à lui pour Janvier » nous apprend Amine.

 

Un futur plein de promesses s’ouvre alors à Amine Dhobb, jeune artiste bourré de talent qui propose un genre musical nouveau au Maroc. Vous pourrez d’ailleurs le découvrir et plonger dans son univers le 2 Novembre prochain au Vertigo de Casablanca pour un concert exclusif !