Il n’aura fallu que d’une vidéo pour présenter le visage d’un racisme ordinaire. Un passager âgé d’une soixantaine d’années a refusé qu’une passagère noire d’origine jamaïcaine s’installe à coté de lui lors d’un vol reliant Barcelone à Londres. Un troisième passager, choqué pas la scène a immortalisé ce moment avant de le partager sur le web. Une vidéo devenue virale qui a fait le tour de la Toile en quelques heures. 

Scandale dans l’avion

La vidéo postée sur les réseaux sociaux par un passager outré a fait le tour de la toile. Visionnée plus de 7 millions de fois, la scène a indigné des milliers d’internautes ces deux derniers jours. Pourquoi la vidéo a-t-elle autant choqué ? Pour la simple et bonne raison que le passager raciste a demandé avec agressivité à la dame de se pousser pour qu’il puisse rejoindre sa place côté hublot. La discussion de voisinage a vite tourné au vinaigre lorsqu’il lui a demandé sans gêne de changer de place tout en lui assénant des insultes liées à sa couleur de peau.

« Ne me parlez pas dans une put*** de langue étrangère, espèce de vache stupide et moche ! », lui a-t-il hurlé, avant de la traiter de « bâtarde de noire ». Il aura fallu qu’un voisin installé à l’arrière n’intervienne pour calmer les ardeurs du raciste qui se confondait en insultes jusqu’à ce que des stewards de Ryanair ne tentent de calmer le jeu. Pendant ce temps, David Lawrence, un passager du dit avion filmait la scène avec son smartphone tout en demandant à ce que le trouble-fête ne soit débarqué du vol.

La réaction du personnel naviguant ? Pour le moins étonnante. Proposer à la victime de racisme de changer de place.

Finalement, le raciste aura passé son vol tranquillement installé à son siège près de l’hublot.

Des réactions outrées sur le web, des explications de Ryanair sur Twitter

Suite au bad buzz causé par la vidéo, la compagnie aérienne s’est emparée de Twitter pour faire savoir que l’affaire était désormais entre les mains de la police.

Malgré les explications de Ryanair, les internautes choqués, ont appelé à boycotter la compagnie low cost.