La Marocaine Souad Mekhennet remporte le Prix du Centre Simon Wiesenthal

Le Prix du leadership international du Centre Simon Wiesenthal (CSW) a été attribué à la journaliste et écrivaine d’origine marocaine Souad Mekhennet, correspondante internationale du Washington Post, a annoncé lundi le Centre basé aux Etats-Unis.

Handicourse: une course au profit des enfants atteints de leucémie

C'est parti pour la deuxième édition de Handicourse pour l'Enfance! Le 7 novembre prochain sur la corniche de Casablanca, les coureurs sont appelés à parcourir 5 km en soutien aux enfants atteints de leucémie de l'association Noujoum.

Diapo-Vidéo. Les premiers mots de Hajar Raïssouni et de son fiancé...

"La grâce royale a corrigé un procès injuste", a déclaré la journaliste marocaine Hajar Raissouni, libérée mercredi après avoir été emprisonnée  pour "avortement illégal" et "sexe hors mariage".

Qui sont les deux nouvelles femmes ministres du gouvernement?

Le roi Mohammed VI a nommé, mercredi 9 octobre, les membres du gouvernement El Othmani II qui comprend deux nouvelles femmes. Qui sont-elles?

A 13 ans, Ilyan traverse le Maroc à pieds pour « mieux...

A seulement treize ans, Ilyan, jeune franco-marocain, a décidé de traverser le Maroc à pieds pour "mieux connaître son pays". 

Diapo-Vidéo. Affaire Hajar Raissouni: sit-in de protestation devant le Parlement

La condamnation de Hajar Raïssouni à un an de prison ferme a provoqué une vague d'indignation. Un sit-in de protestation a été organisé ce mercredi à 17H30 devant le Parlement à Rabat. Notons que la journaliste du quotidien arabophone, Akhbar Al Yaoum, accusé d'avortement illégal et relations sexuelles hors mariage, a décidé de faire appel. 

Affaire Raissouni: les avocats de la défense font appel

Après la condamnation ce lundi par le Tribunal de première Instance de Rabat d’une peine d’un an de prison ferme pour la journaliste Hajar Raissouni, la défense décide de faire appel.

Vidéo. Micro-trottoir: « L’Etat ne devrait pas s’immiscer dans nos culottes »

La journaliste Hajar Raïssouni a été condamnée, le 30 septembre, à 1 an de prison ferme pour "avortement illégal" et "relations sexuelles hors mariage". Cette condamnation a suscité une vague de colère et d'indignation sur les réseaux sociaux. Qu'en est-il de la rue? Micro-trottoir. 

Affaire Hajar Raïssouni: vague d’indignation sur la Toile

Accusée d'"avortement illégal" et de "relations sexuelles hors mariage", la journaliste Hajar Raïssouni a été condamnée, hier, à un an de prison ferme ainsi que son fiancé. Le médecin accusé d'avoir pratiqué son avortement a lui écopé de deux ans de prison ferme. Son assistante et son anesthésiste à de la prison avec sursis. Sur la Toile, l'indignation est à son comble. 

Hajar Raïssouni condamnée à un an de prison ferme

Le tribunal de première instance de Rabat a condamné, ce lundi 30 septembre, la journaliste Hajar Raïssouni, à un an de prison ferme pour "avortement illégal" et "relations sexuelles hors mariage".