Estelle, 19 ans, a frôlé la mort. L’adolescente a fait une violente allergie à la PPD, produit contenu dans les teintures pour cheveux.

Défigurée plusieurs semaines après avoir coloré ses cheveux avec un produit vendu dans les grandes surfaces, la jeune femme a raconté son calvaire au journal Le Parisien.

« Ça commence par des démangeaisons, puis à l’arrière de la tête, puis ça gonfle dans la nuque. J’ai le front qui avait doublé de volume, les tempes également » explique-t-elle, désireuse d’alerter l’opinion publique sur les dangers de la PPD. Hyper allergisant, ce produit est pourtant contenu dans 90% des teintures et colorations de cheveux.

Outre le changement de son aspect physique, la jeune femme a également ressenti des difficultés à respirer. Après que sa langue ait enflé et que son cœur se soit emballé, les médecins ont eu recours à une piqûre d’adrénaline. Le lendemain matin, après une nuit d’hospitalisation, elle était mise hors de danger, une dizaine de jours après le début de son calvaire.

Lire aussi: Tout ce qu’il faut savoir sur les soins et la coloration végétale

En attendant des produits colorants sans PPD, cette histoire servira de prévention à toutes celles qui ne lisent pas les notices des produits invitant les utilisatrices à faire un test avant d’appliquer la teinture sur ses cheveux.