Un voyage à Marrakech, la visite d’un orphelinat, une rencontre avec un petit garçon prénommé Ali, un coup de foudre… C’est son histoire que la chanteuse Barbara  Opsomer raconte à travers son nouveau single, sorti le 26 octobre. Une magnifique ode à l’amour et à l’espoir dont la jeune femme nous parle avec beaucoup d’émotion. Interview.

 

Originaire de Belgique, Barbara Opsomer s’installe très jeune à Paris. Passionnée par la comédie, elle s’inscrit à plusieurs cours, dans l’espoir de monter un jour sur les planches. Elle commence finalement sa carrière artistique en posant pour des shootings photos avant de se diriger vers la chanson. La jeune femme se fait en effet repérer par Frédéric Château, célèbre auteur-compositeur, qui lui propose de lui écrire un album. Signée par Warner, Barbara sort deux gros titres, notamment « Je sors ce soir » et « Ta plus belle insomnie » qui feront de cet album un succès. Sa notoriété grandissante, la chanteuse est approchée par différentes émissions de télé-réalité. Barbara participera notamment à Secret Story et Les Anges. Des expériences que la jeune femme ne regrette pas, ces dernières lui ayant permis d’en arriver là aujourd’hui, de se faire connaitre et surtout de grandir. C’est d’ailleurs en participant aux Anges que Barbara tape dans l’œil du réalisateur Olivier Marchal qui lui a offert un rôle dans son prochain film « Bronx » aux côtés de Jean Reno et Gérard Lanvin. Mais si Barbara fait aujourd’hui parler d’elle, c’est surtout pour son nouveau single, « Ali » qui relate sa rencontre avec un petit garçon dans un orphelinat de Marrakech. Une expérience de vie intense et touchante qui l’a changea à tout jamais.

 

L’amour d’une mère

Habituée des escapades à Marrakech, Barbara Opsomer fera en décembre 2019 une rencontre qui jouera un rôle prépondérant dans le reste de sa vie. Sur la demande d’une fan, Barbara se rend en effet dans les locaux de l’association Radia qui depuis 2016 prend en charge les bébés abandonnés de 0 à 24 mois, dans l’espoir de leur trouver une famille pour la vie. Une visite bouleversante pour la jeune femme qui, au détour d’un regard, croisera celui d’un nourrisson prénommé Ali. Très vite, Barbara se prend d’affection pour ce petit et tisse avec lui une relation particulière. À 30 ans, elle expérimente pour la première fois le sentiment d’amour que peut porter une mère à son enfant.

De retour à Paris, ne pouvant s’empêcher de penser à Ali jour et nuit, Barbara décide de se lancer dans une procédure d’adoption. Un projet qui n’a pour le moment pas aboutit, les démarches étant difficiles à entreprendre, autant en France qu’au Maroc, au vu de sa situation d’artiste jugée « instable ». Néanmoins, Barbara garde toujours l’espoir de voir un jour Ali rejoindre une famille, que ce soit la sienne ou une autre, et continue en attendant de lui rendre visite régulièrement. En hommage à leur histoire, la jeune femme a souhaité lui dédier une chanson. « Ali » évoque alors la relation particulière avec un être aimé mais difficile, marquée par la distance et l’incapacité de se voir régulièrement. Une manière pour Barbara de pouvoir enfin mettre les mots sur son histoire, de s’exprimer sur cette relation, et surtout de la dévoiler au grand public. Cette chanson est également un moyen de mettre en lumière la dure réalité de l’adoption, de l’attente et du long parcours périlleux à mener pour arriver à ses fins. Grâce à des paroles touchantes et un clip tout en sobriété, ce titre est surtout un moyen de véhiculer un message d’amour, d’optimisme et d’espoir. On vous laisse juger.