Une femme vient de piéger deux gendarmes en poste dans la ville de Khouribga qui lui demandaient 3000 dirhams pour libérer son fils, arrêté pour une infraction routière.

Deux gendarmes ont été arrêtés pour corruption à Khouribga sur ordre du procureur du roi près la Cour d’appel de la ville. Ils faisaient chanter une dame lui réclamant 3000 dirhams contre la libération de son fils, arrêté pour une infraction routière, nous apprend Assabah dans sa livraison du vendredi 5 avril.

Choquée par une telle demande, la femme avait composé le numéro vert mis à la disposition des citoyens pour lutter contre la corruption. En collaboration avec les autorités, un plan est établi pour piéger les deux gendarmes en leur donnant un rendez-vous dans une voiture. Elle laisse l’argent dans le véhicule et s’éclipse. La police arrive juste après et arrête les deux individus en flagrant délit.

Pour le moment, les deux gendarmes réfutent catégoriquement les accusations portées à leur encontre. Selon eux, la dame aurait agi de son propre chef…