Une nouvelle pratique sexuelle vient de voir le jour : le peegasm. Cette nouvelle découverte ne manque pas d’audace puisqu’elle préconise aux jeunes femmes de se retenir d’uriner pour avoir un orgasme. Décryptage de cette expérience sexuelle insolite certes, mais aussi du lot de risques qui l’accompagne.

Le peegasm, c’est le fait de se retenir d’uriner le plus longtemps possible pour, une fois le rapport sexuel passé, ne ressentir l’orgasme qu’au moment de se soulager aux toilettes. Le plaisir ne dure que quelques secondes mais promet d’être très plaisant et jouissif.

La sensation physique de bien-être serait en fait liée à la proximité du clitoris et du vagin de l’urètre. Le clitoris serait ainsi stimulé au moment de l’ouverture du col de la vessie pour laisser passer un grand flux d’urine, offrant une courte mais intense sensation de plaisir.

Cependant, cette nouvelle pratique n’est pas vraiment vue d’un bon oeil par le corps médical. Se retenir d’uriner trop longtemps augmenter les risques de souffrir de rétention urinaire ou d’infections urinaires. Il est conseillé d’uriner toutes les 3 heures et d’y aller dès que l’on a envie au risque de mal éduquer sa vessie.