Depuis que les hommes viennent de mars et les femmes de Vénus, nous le savons toutes : on dit blanc, il voit noir et le ciel du ménage devient rapidement gris. La communication est un véritable parcours du combattant. Alors, quand se glissent, en plus, des non-dits, le couple peut ne pas franchir ces obstacles. « La société marocaine connaît encore de nombreux tabous, qui, bien souvent, se retrouve dans les structures familiales et donc au sein des couples », analyse d’emblée ce sociologue. Le tiercé gagnant : l’argent, l’amour et le sexe. 

Je t’aime, moi non plus

Si dans les rues, de plus en plus de jeunes couples s’affichent main dans la main, les démonstrations d’amour restent peu fréquentes. Pas de mots doux, de déclaration enflammée, etc. Pourquoi tant de difficultés à exprimer ses sentiments ? Parce qu’on reproduit le schéma dominant, répondent les psys. Nos parents enlacés devant la télévision est une image que nous n’avons jamais vue et pour définir un mariage heureux, le respect l’emporte sur la tendresse et la passion.

Je suis seule même quand tu es là

Une petite maladresse commise par l’un des partenaires peut donner lieu à un petit accrochage et se transformer en une véritable dispute. Un événement douloureux qu’a vécu le couple (tromperie, fausse-couche) puis placé sous silence selon un accord plus ou moins tacite peut aussi rapidement devenir une petite histoire sans importance… qui, au final, à de l’importance. « Le lien n’est certes pas rompu, car l’amour et l’affection sont toujours présents, mais ces zones de silence pèsent parfois insidieusement sur la relation, au point de créer, en son sein, des îlots de solitude. » explique le psychiatre *Christophe Fauré. Ces non-dits sont alors comme une écharde dans le pied. On peut vivre des années avec, mais on se sent tellement mieux, une fois, celle-ci retirée.

*Ensemble mais seuls, Apprivoiser le sentiment de solitude dans le couple. Christophe Fauré. (Albin Michel, 2009)

Je suis silencieuse mais…

L’apothéose du non-dit, ce sont ces silences qui s’installent si bien que les malentendus prennent souvent le dessus sur tous les aspects de la relation. Il y a ce que l’on n’ose pas dire, ce que l’on cache peut-être, ce que l’on dit sans le dire… Un contexte à travers lequel, il est parfois difficile de faire la part des choses. Comment agir ou réagir ?

Exprimer son ressenti

 « Même lorsqu’un couple a l’impression de ne plus réussir à échanger, la communication non-verbale est intense. Chacun devient une tour de contrôle, à l’affût des moindres gestes de l’autre. » Soupirs, regards noirs, gestes de violence retenue et portes qui claquent en disent beaucoup plus long que des reproches ou des accusations. D’où l’intérêt d’exprimer son ressenti. Plus on attend et plus la rancœur à toutes les chances de devenir explosive et incontrôlable.

Briser le silence n’est pas briser le couple

S’abstenir, par amour, de lui dire qu’il a grossi, qu’il est trop émotif ou parfois pas assez subtil à notre goût, c’est protéger son narcissisme. Mais il est parfois dommage de ne pas oser lui dire plus souvent « J’ai confiance en toi » ou « Je te demande pardon ». Etre valorisé est un besoin relationnel fondamental, souligne les psychologues d’où l’enjeu de ne pas juger et de ne pas condamner son partenaire s’il surmonte sa pudeur pour me confier ses complexes, ses peurs et ses doutes.

Communiquer oui, tout dire, non

Avant lui, nous trouvions déjà légitime d’avoir son jardin secret. Ainsi, préserver certaines pensées pour ne les confier qu’à un confident très cher ou un thérapeute est un droit indiscutable disent les spécialistes. Car cette intimité que nous préservons relève en réalité de la relation à soi-même. Il n’est pas question d’agir ou de penser contre l’autre. A condition d’être à son tour discret et non intrusif à son égard.

LES 10 COMMANDEMENTS DE LA BONNE PAROLE

1. Un climat de confiance et de complicité, dès le début de la relation, tu instaureras

2. La communication, un souci de tous les jours tu feras

3. Un langage précis et sans métaphore, tu utiliseras

4. Tes attentes de vouloir qu’il devine, tu arrêteras et clairement tu les formuleras

5. Que de temps pour réfléchir ton mari ait besoin tu accepteras, et de lui asséner « Alors ? », « Qu’est-ce-que tu en penses ? » tu cesseras

6. Un moment privilégié pour discuter, au restaurant par exemple, chaque semaine tu organiseras

7. Plutôt que « Tu devrais… », « J’aimerais que… » tu diras

8. Autant de compliments que de reproches tu feras

9. Tes rancoeurs jamais pour toi tu ne garderas

10. Même pour vider ton sac, aucun mot blessant tu n’utiliseras