La Princesse Lalla Salma a présidé, mardi soir au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI) de Rabat, une cérémonie d’hommage à la mémoire de l’artiste Mohamed Amine Demnati.

 

 

Lors de cette cérémonie tenue à l’occasion du 46ème anniversaire de la disparition de Mohamed Amine Demnati et de la publication du beau-livre, “Amine Demnati, vingt-neuf printemps, un été”, S.A.R a visité l’exposition de quelques œuvres du regretté artiste avant de se diriger vers l’auditorium.

 

 

Lors de cet hommage, l’épouse de Mohammed VI a fait sensation avec un look « black and white ». Elle portait une chemise blanche élégante mise en valeur par une veste moderne noire rehaussée de broderies traditionnelles blanches, une jupe droite fluide, et des bottes blanches. Côté mise en beauté, la princesse Lalla Salma a opté pour une queue de cheval lisse et glamour et une frange sur le côté.

 


 

Cette cérémonie a été marquée par des mots du président de la Fondation nationale des musées du Maroc, Mehdi Qotbi, de l’artiste peintre, historien et critique d’art, Maurice Arama, auteur du beau-livre “Amine Demnati, vingt-neuf printemps, un été” et du frère du regretté, Hassan Amine Demnati, qui ont rendu un hommage appuyé au défunt dont l’œuvre reflète son intelligence, sa sensibilité, sa curiosité vive et son amour pour la vie. La cérémonie a été également marquée par la projection d’un film retraçant la vie du regretté.

A cette occasion, M. Hassan Amine Demnati a remis le beau-livre “Amine Demnati, vingt-neuf printemps, un été” à la Princesse Lalla Salma.

 

A son arrivée au Musée, la Princesse Lalla Salma a passé en revue une section des Forces auxiliaires qui rendait les honneurs.

 

Étaient également présents le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed El Aaraj, le Wali de la région de Rabat-Salé- Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, Mohamed Mhidia, le président du conseil régional, Abdessamad Sekkal et le président du conseil communal de Rabat, Mohamed Sadiki.

 


Artiste plasticien, Amine Demnati s’est initié à l’art de la scène à la fois comme acteur et décorateur et ses œuvres ont été saluées par les plumes de Gaston Diehl, Kamal Zebdi, Ahmed Sefrioui et Jean Bouret entre autres.

 

 

Né à Marrakech le 15 janvier 1942, Amine Demnati a suivi ses études primaires et secondaires à Casablanca où il a intégré, après le Brevet d’études du premier cycle du second degré (BEPC), la section des arts appliqués au collège Mers Sultan. A Paris, il poursuit ses études à l’École des arts appliqués et y organise sa première exposition en 1961. De retour au Maroc, Amine Demnati expose à Rabat, Marrakech et Casablanca, et participe aux débats sur la situation des arts au Maroc et à la création de l’une des premières associations des plasticiens marocains.

 

 

Le 10 juillet 1971, faisant partie des invités des célébrations, à Skhirat, du 42ème anniversaire de Feu Hassan II, Amine Demnati, qui avait 29 ans, a été fauché par une rafale de mitraillette.