Malgré leur handicap, ces jeunes femmes ont décidé de vivre pleinement leur vie en s’adonnant à fond à leur passion.

Elles sont sportives, artistes, journalistes… Ces jeunes femmes ont des parcours totalement opposés mais une chose en commun : un handicap physique. Certaines sont nées avec, d’autres ont été victimes d’accidents et ont dû se faire amputer les bras ou les jambes. Avec le temps, elles se sont forgées du caractère et ont appris à vivre avec leur handicap malgré la douleur et les difficultés rencontrées au quotidien. Passionnées, courageuses, fortes et généreuses, elles ont fait de leur faiblesse une force et ont prouvé au monde entier que rien ne peut arrêter une femme déterminée.

Nour El Houda

Alors qu’elle avait quatre ans, Nour El Houda a dû être amputée des deux jambes suite à un accident de bus. Elle a été en fauteuil roulant avant de mettre, quelques années plus tard, des prothèses pour lui permettre de se déplacer plus facilement. Aujourd’hui âgée de 26 ans, Nour El Houda est une jeune femme épanouie qui travaille comme graphiste dans une agence de communication. Elle s’est servie des réseaux sociaux, pour partager son quotidien avec ses milliers d’abonnés et donner de l’espoir à toutes les personnes en situation de handicap.

Najwa Awane

C’est une belle leçon de vie que nous transmet également Najwa Awane. Suite à une morsure de pitbull doublée d’une erreur médicale, la jeune femme de 21 ans a dû être amputée d’une jambe. Encouragée par sa famille, elle se met au handisport et se découvre une vraie passion. Combative, elle enchaîne les compétitions et le succès ne tarde pas à pointer le bout de son nez. En 2016, elle gagne le championnat africain et marocain de tennis en fauteuil roulant !

Karima Moutii

Contrairement à Najwa et à Nour El Houda, Karima, elle, est née avec son handicap. Sans bras ni jambes, cette jeune femme de 29 ans originaire du quartier El Falah à Casablanca n’a jamais été freinée par sa condition physique. Dès son jeûne âgée, Karima se met à la peinture et trouve dans les couleurs, les pinceaux, les palettes et les toiles une belle échappatoire. Aujourd’hui, elle vit de sa passion puisqu’elle vend ses tableaux sur sa page Facebook.

 

 

Yousra Essatti

Franco-marocaine de 25 ans, Yousra Essatti est sur une chaise roulante depuis l’âge de 14 ans suite à un plongeon accidentel survenu alors qu’elle était en vacances au Maroc. Un drame qui l’a privée de l’usage de ses deux jambes mais ne l’a pourtant pas empêché de continuer à vivre et à s’adonner à fond à sa passion : la mode. Aujourd’hui, la jolie brune est journaliste chez LCI et n’a qu’à seul rêve : devenir modèle pour casser les codes.