Depuis le 11 mai, l’école des Arts de la broderie de Salé de Fadila El Gadi a ouvert ses portes. La styliste entend y enseigner l’art et le métier de la broderie traditionnelle marocaine. Si le projet se base sur ses fonds propres, elle a fait appel à l’architecte Benoit Dupuis pour la conception de l’école afin d’en faire un lieu de vie agréable, esthétique, pouvant accueillir des artistes et expositions.

Sabrina: Combien comptez-vous d’étudiants pour la première année?

Fadila El Gadi: Idéalement, une classe ne doit pas dépasser 15 à 20 élèves, pour que l’enseignement soit fait sous forme de travaux pratiques, concrets, avec un suivi individuel de chaque élève, chacun arrivant avec une histoire différente, nous devons pouvoir nous adapter.
 

Sabrina: Quel est l’objectif de cette école?

Fadila El Gadi: Mon objectif est de rassembler dans un même lieu ceux qui savent faire et ceux qui veulent apprendre les différentes facettes du métier de brodeur, de façon à maintenir vivant ce savoir-faire et ce patrimoine immatériel qui est en train de disparaître.

Sabrina: Aiderez-vous vos étudiants à commercialiser leurs produits ?
Fadila El Gadi:Je souhaite former des brodeurs et des brodeuses qui par la suite iront perfectionner leur savoir-faire chez des couturiers, notre objectif est de les aider à s’insérer dans le monde professionnel.
 
Sabrina: Ferez-vous partie du staff de professeurs? Combien seront-ils?
Fadila El Gadi: Nous ne les formerons pas qu’à la broderie, mais aussi à l’environnement de ce savoir-faire, je ne souhaite pas former des ouvriers, mais des artisans. Donc, ferons aussi partie du programme la couture, l’hygiène, les matériaux, l’écriture et la lecture. Je ferai aussi partie de ceux qui transmettent un savoir-faire à côté d’une dizaine d’intervenants à temps partiel.
 
Sabrina: Sur combien d’années s’étale le programme?

Fadila El Gadi: Pour le moment, le programme est prévu sur une durée de deux ans, nous verrons après la première année quelle a été son efficacité et ce qu’il faudra améliorer ou y ajouter.