L’histoire de la petite Ikram, âgée de 6 ans et violée par un homme d’une trentaine d’années, a suscité un véritable émoi après que le coupable, qui a reconnu les faits, ait été libéré sous caution. Une décision qui a provoqué la colère des Marocains.

Journée animée à Imi Agadir, village se situant au sud de Tafraout. Plusieurs habitants sont sortis aujourd’hui 9 juin afin de manifester contre la libération provisoire accordée à un trentenaire poursuivi pour le viol de la petite Ikram, 6 ans.

Selon un communiqué de l’ONG Fam El Hisn, ce sont les autorités sanitaires qui ont révélé l’affaire aux parents de la fillette. Le parquet général a ensuite pris les choses en main, et l’accusé a été interpellé par les services de la gendarmerie.

Malgré cela, le concerné a été libéré sous caution. Une décision qui déchaîne la colère des internautes, en plus des habitants d’Imi Agadir. Une pétition sur internet a été lancée sur internet via la plateforme Change.org, recueillant plus de 50.000 signature.

احتجاج في فم الحصن باقليم طاطا على اغتصاب الطفلة اكرام التي لم يتجاوز عمرها ست سنوات وإطلاق سراح مغتصبها ..

Publiée par ‎Tafraout 24 تافراوت‎ sur Mardi 9 juin 2020