Deux éminentes personnalités marocaines, chacune dans son domaine, ont été décorées, jeudi soir à Rabat, des insignes de « Chevalier de l’Ordre National de Légion d’Honneur » de la République française, en récompense à leur engagement dans la coopération franco-marocaine.
 
Cette décoration a été remise par l’ambassadeur de France à Rabat, Jean-François Girault, à Mme Nadia Bernoussi, professeur de droit constitutionnel à l’École nationale d’Administration (ENA) et à M. M’hammed Chibi, Colonel à la Gendarmerie Royale, au nom du président de la République française.
 

 

« Universitaire, figure de la recherche juridique, pont entre la France et le Maroc, Mme Bernoussi est aussi une citoyenne soucieuse du progrès politique et social, de l’épanouissement des droits et des libertés et de la défense de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes », a souligné l’ambassadeur, ajoutant qu’elle figure parmi les personnalités marocaines les plus actives dans la défense et le développement de la francophonie.

 

 

Il a aussi noté que c’est à un double titre que la France distingue Mme Bernoussi, en reconnaissance non seulement pour sa contribution aux relations franco-marocaines, mais aussi pour son engagement, comme constitutionnaliste et citoyenne, en faveur des principes universels que les deux pays défendent, celles de la démocratie, des droits de l’Homme et de l’éducation pour tous.

 

 

 

Par ailleurs, M. Girault a salué l’action, l’engagement et la contribution du Colonel Chibi aux relations d’amitié franco-marocaines. « A la tête du service des polices administratives et judiciaire de la Gendarmerie Royale depuis quatorze ans, le Colonel a eu à cœur de maintenir la solidarité et l’attachement puissant entre les deux institutions sœurs, réunies par l’Histoire et par l’amitié, grâce à la qualité et la fluidité de la coopération opérationnelle bilatérale », a-t-il relevé.

 

 
Pour leur part, les personnalités décorées se sont dites très honorées et très émues par cette marque de distinction. « Je ressens cette décoration comme un honneur immense et une reconnaissance de mon engagement en faveur de l’enseignement du droit, de la formation et de la recherche et un gage en direction des valeurs communes de démocratie et de défense des droits humains que nos deux pays partagent avec ferveur », a dit Mme Bernoussi.
 

 
Elle a également indiqué que cette distinction apparaît comme un signal en faveur de la promotion des droits des femmes et un encouragement pour celles qui militent pour la transmission des valeurs de non-discrimination, d’égalité et de parité que ce soit au niveau académique ou sur le terrain.