Rabat: le fils d’une députée retrouvé ivre après un accident sera jugé

Le tribunal de première instance de Rabat a décidé de poursuivre le fils d’une députée de l’USFP suite à un accident de la route sous l’emprise de l’alcool.

 

 

 

Le jeune homme était accompagné de deux jeunes femmes qui comparaîtront libres devant le tribunal. Le fils de la députée est poursuivi pour conduite en état d’ivresse, dégradation de biens publics et non respect du jeûne.

 

 

 

Il risque jusqu’à un an de prison ferme et le retrait du permis de conduire. Quant aux filles, elles sont poursuivies pour ivresse publique et non respect du jeûne. Elles risquent jusqu’à six mois de prison.

 

 

 

Pour rappel, l’accident  a eu lieu dimanche 11 juin sur le boulevard Hassan II, à Rabat. Le conducteur a perdu le contrôle du véhicule et percuté les barrières de protections d’un bord de trottoirs. Selon Al Akhbar, une bouteille de whisky mélangé à du coca-cola et des joints de haschich ont été retrouvés dans le véhicule.

 

 

 

Les passants se sont précipités pour venir en aide aux occupants du véhicule avant de constater leur état d’ébriété, provoquant une colère chez eux. Ils ont été arrêtés par les policiers sous les insultes des témoins de l’accident.

Lire aussi :  Une famille expulsée d'un vol Delta pour n'avoir pas cédé le siège de leur enfant

 

 

 

 

Le jeune homme est en détention provisoire, dans l’attente de son procès prévu le 22 juin prochain. Toujours selon Al Akhbar, la mère du jeune homme a demandé l’intervention de hautes personnalités sécuritaires et politiques pour faire libérer son fils, en vain. Un incident qui n’est pas sans rappeler l’affaire du « constateur », ce fils d’un notable qui a été condamné à 2 ans de prison ferme et 20 000 dirhams, pour ébriété sur la voie publique.