La collection imaginée par le célèbre créateur Kenzo Takada pour Roche Bobois, a été présentée en avant-première à Marrakech lors d’une soirée donnée dans les somptueux jardins de Dar Moulay Ali en présence de Kenzo Takada.

 

 

Designer libre et audacieux, « le plus parisien des couturiers japonais », a imaginé pour Roche Bobois une exceptionnelle collection de tissus et de céramiques. On y retrouve les codes graphiques et culturels qui le caractérisent : le métissage d’orient et d’occident, la maitrise des couleurs, la délicatesse des motifs. Pour habiller le canapé iconique de la marque française – le Mah Jong -, le designer s’est inspiré des kimonos anciens du Théâtre Nô dont il a réinterprété les motifs et les couleurs, créant des harmonies qui expriment respectivement avec douceur, vivacité et pro fondeur, les trois temps de la journée : Asa (le matin), Hiru (le midi), Yoru (le soir).

 

 

« D’emblée, j’ai souhaité m’inspirer des motifs que l’on trouve sur les kimonos et surtout des tissages utilisés pour les Théâtres Nô. Si ces dessins et motifs ont été la ligne directrice de cette collection pour Roche Bobois, j’avais l’idée de les recolorier complètement et de les réinterpréter librement. Tout a été mis en oeuvre pour que ces nouveaux tissus, réalisés de manière industrielle, respectent l’esprit des kimonos anciens, notamment par le soin apporté aux jacquards et aux matières utilisées. », déclare Kenzo Takada.