Poursuivie dans le cadre de l’affaire « Hamzamonbb », la chanteuse marocaine Dounia Batma s’apprêtait ce matin à quitter le territoire lorsqu’elle a été arrêtée par la police à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. 

Le feuilleton Dounia Batma n’est pas près de s’arrêter! Alors qu’elle est impliquée dans une grave affaire de chantage et de diffamation et interdite de quitter le territoire, la chanteuse marocaine a tenté, ce vendredi 3 janvier, de s’envoler pour le Bahreïn.

Elle a en effet été arrêtée ce matin par les autorités à l’aéroport Mohammed V de Casablanca alors lorsqu’elle s’apprêtait à prendre l’avion.

 

Pour rappel, Dounia et Ibstissam Batma sont poursuivies pour “participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer”.

Libérées sous une caution de 500.000 dhs, les deux soeurs risquent gros. Selon l’amendement 2-447 introduit par la loi n° 103.13 du chapitre 447 du Code pénal sur la protection du droit au respect de la vie privée, « quiconque, par quelque moyen que ce soit, y compris les systèmes d’information, diffuse ou distribue une composition consistant en une déclaration ou une image, sans son consentement, est puni d’ un emprisonnement de un à trois ans et d’une amende de 2.000 à 20.000 dirhams. Ou la distribution de fausses allégations ou de faits, dans le but de nuire ou de diffamer des personnes ».

Ces dernières n’ont par ailleurs pas le droit de quitter le territoire marocain jusqu’à la fin de l’enquête. Leur procès est fixé pour le 10 février.