Très connu des entreprises marocaines, Tony Neuman est un masseur thérapeute diplômé qui a fait du massage assis Amma sa spécialité. Son objectif ? Détendre les salariés de plus en plus soumis au stress et aux tensions mais également rendre la pratique accessible au plus grand nombre. Interview.

Originaire de Washington D.C et de New York, Tony Neuman a très vite su qu’il voulait devenir masseur. Il suit alors une formation à la Boulder School of Massage Therapy Institute dans le Colorado avant d’exercer dans les Hamptons. Là-bas, il côtoie de nombreuses célébrités à l’instar de Calvin Klein, Steven Spielberg ou encore Kathleen Turner. Mais Tony ne s’épanouit pas réellement dans son métier et souhaite rendre le massage plus accessible en s’occupant de personnes qui n’ont pas forcément le temps ou les moyens de s’en offrir un.

Il s’intéresse alors à la technique de massage Amma, une approche énergétique millénaire basée sur les principes de la médecine traditionnelle japonaise qu’il décide d’importer aux États-Unis. Sa particularité ? Ce massage se pratique habillé, en position assise et dure une quinzaine de minutes. Aux vues de l’évolution des sociétés actuelles, où le stress est omniprésent et où les salariés courent après le temps, Tony y voit une opportunité en or: proposer cette nouvelle technique de massage aux entreprises qui veulent offrir une parenthèse de bien-être à leurs employés afin qu’ils soient plus productifs mais aussi plus heureux.

Son histoire avec le Maroc débute en 2009, lorsqu’il est appelé à l’hôtel Casablanca Le Lido Thalasso & Spa dans le but de former les praticiens du Spa à ce massage. Ayant eu un véritable coup de foudre pour le royaume, Tony décide de tout quitter pour venir s’installer ici et développer sa technique de massage en entreprise. Si les débuts étaient quelques peu tumultueux, Tony Neuman est aujourd’hui devenu une référence dans son domaine.

Avez-vous toujours souhaité devenir masseur ? Pourquoi ?

J’ai reçu un jour un massage à New-York et je me suis rendu compte que j’avais vraiment un grand besoin de toucher et d’être touché mais sans que cela ne soit ni sexuel ni violent. J’ai alors débuté une formation pour devenir masseur thérapeute. Cela fait maintenant plus de 30 ans que j’exerce ce métier et je l’aime toujours autant. J’adore cette proximité que l’on entretient avec les personnes que l’on masse et les rencontres que l’on fait. Je trouve cela passionnant de pouvoir offrir 15 minutes de toucher structuré à des personnes très simples, qui n’en ont pas forcément l’habitude. C’est très épanouissant.

Qu’est-ce que le massage assis ? Pourquoi avoir décidé de développer cette technique ?

Le massage assis Amma est une technique de relaxation venue d’Asie qui permet d’apaiser mais aussi de dynamiser en rééquilibrant les énergies du corps. En japonais, « Amma » veut dire « calmer par les mains ». Cette technique tire ses origines de l’Anmo, une forme d’acupression originaire de Chine, datant de plus de 4 000 ans. L’Anmo a voyagé, est arrivé au Japon il y a 1 300 ans, en passant par la Corée et est devenu Amma. Puis, la technique a continué son épopée en se rendant vers l’Occident où c’est devenu le shiatsu.

L’Amma est donc l’ancêtre du shiatsu. C’est une technique d’acupression qui agit sur les méridiens avec un certain rythme, étudié et testé pour être relaxant mais également dynamisant. Ce qui est particulier avec ce massage, c’est qu’on peut le faire pendant les heures de travail parce qu’après la séance, on se sent détendu mais on est très alerte, on peut donc reprendre nos tâches sans problème.

Comment avez-vous réussi à mettre au point cette technique de massage en entreprise ?

J’ai imaginé cette technique avec huit autres professeurs dans les années 80 aux États Unis. On est ensuite parti chacun de notre côté pour la tester, faire des sondages en entreprises et on se revoyait chaque année pour affiner la technique jusqu’à réussir à mettre au point ce protocole de 15 minutes afin qu’il soit relaxant mais aussi dynamisant. La technique est donc ancienne puisqu’on s’inspire de l’Amma japonais mais l’approche est moderne. Pour cela, nous avons mis en place un petit protocole étudié justement pour la vie moderne des gens stressés au bureau qui dure 15 minutes, emploie 23 techniques de massages japonais et stimule 400 points. Donc c’est vraiment au millimètre près et c’est le fruit de plusieurs années de travail, de mises au point, de sondages, de tests, pour arriver à quelque chose de parfait. On a également travaillé sur la chaise. Celle que j’ai actuellement fait partie de la 10e génération, elle est en titanium donc très légère et amovible, mais la première chaise était en bois.

L’intégralité de l’interview est à découvrir dans N° 134 de Plurielle, disponible dans les points de distribution habituels.