Deux jeunes hommes habillés en short et en chemise courte et se baladant dimanche dernier dans un quartier populaire de la ville de Marrakech ont été victimes de jets de pierres de la part d’inconnus pour leur présumée « homosexualité ».

Dimanche dernier, deux jeunes hommes ont été victimes de jets de pierres dans un quartier populaire de la ville de Marrakech pour leur « homosexualité ». Des badauds les ont insultés, frappés, et les ont même menacés de les asperger d’acide, jugeant leur tenue trop efféminée et pensant qu’ils étaient « homosexuels », chose qui « troublerait selon eux la sécurité spirituelle du pays ».

Craignant pour leur vie, les deux hommes ont fini par s’enfuir. L’un d’eux étant grièvement blessé tel que le cite le quotidien Assabah dans sa parution du 14 mai. Un incident qui rappelle l’affaire du travesti de Marrakech qui après avoir été arrêté pour un banal accident de la circulation en janvier dernier, a été filmé à son insu par les citoyens et les médias, humilié et insulté devant les policiers. Ou encore à Fès, où un homosexuel a été sauvagement agressé par des passants.

Il est à noter que ce genre d’incidents se produit malheureusement très souvent durant le mois de ramadan. Pour rappel, un jeune diabétique avait été tabassé en 2016 pour avoir consommé de l’eau en public pendant le ramadan. En 2017, une jeune Tangéroise avait été harcelée par des hommes jugeant sa tenue « trop serrée ».