La princesse Lalla Hasnaa multiplie les rencontres et visites depuis son arrivée au Japon le 19 novembre dernier. Ce jeudi, la Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, a visité l’école Omori à Tokyo, une école jumelée avec l’Eco-école Ceinture verte de Rabat.

L’école Omori, est une brillante école associée de l’UNESCO depuis 2011. Situé à Ota City, l’établissement scolaire compte 398 élèves de 12 à 15 ans et 21 professeurs.

L’éducation, au cœur des préoccupations de la princesse Lalla Hasnaa

L’école Omori de Tokyo a conclu l’année dernière un jumelage avec l’Eco-école Ceinture verte de Rabat suite à la visite du président de la Fondation Goi Peace dans la Capitale et depuis l’école nipponne a inscrit les pratiques de la préservation de l’environnement dans ses activités en s’inspirant des activités et des pratiques menées par les professeurs des écoles écologiques au Maroc en coopération avec le département de l’Éducation nationale.

A son arrivée, la Princesse Lalla Hasnaa a été accueillie dans le gymnase par les élèves de l’école Omori qui ont proposé à Son Altesse Royale, comme marque de bienvenue, un florilège de culture japonaise : arts martiaux, calligraphie, danse.

Lalla Hasnaa a ensuite pris connaissance avec une curiosité et une attention non dissimulées, des activités qu’ils mènent dans le cadre de leur éducation au Développement durable.

La princesse a ainsi appris que les élèves d’Omori participent à l’entretien des espaces verts de la gare d’Okayama située en face de leur école, et qu’avec des adultes bénévoles, ils y nettoient les mauvaises herbes, arrosent et entretiennent les parterres de fleurs.

Les élèves de l’école ont également montré leur implication dans la conservation du parc voisin de Senzoku-Ike, où ils aident les lucioles, un petit insecte dont la population avait disparu de la région, à s’établir et se développer. Tous les jours d’octobre à juin, les collégiens se rendent au parc avec la Yokohama Firefly Association pour s’occuper de cet élément de biodiversité.

Les élèves apprennent également à réduire les pertes alimentaires, et reçoivent une éducation pour lutter contre les effets des catastrophes et pour comprendre le monde dans lequel ils vivent, et contribuer ainsi à la paix.

La Princesse Lalla Hasnaa s’est émue du chant de la paix, chanson originale écrite par les élèves et composée par les professeurs, qu’ils ont entonné devant elle, avant d’offrir leur invitée d’honneur un cadeau en signe de gratitude pour sa venue.

L’école Omori de Tokyo a reçu plusieurs prix : celui du meilleur projet UNESCO d’Éducation au Développement durable (2012), celui de l’établissement durable par le ministère japonais de l’Éducation nationale (2016), et celui de l’école engagée dans l’approche institutionnelle globale de l’UNESCO (2016).

Découvrez les images de la rencontre de Lalla Hasnaa avec des femmes leaders japonaises