En réponse à l’initiative « journée du hijab » (hijab day) lancée ce février et destiné à faire la promotion du voile, deux hashtags ont vu le jour sur les réseaux sociaux : #NoHibajDay et #FreeFromHijab. Ils invitent les femmes à se libérer de leur foulard.

Le mouvement “journée du hijab” fait grincer des dents les féministes arabes. Lancé ce mois de février, il invite les femmes musulmanes et non musulmanes à se couvrir les cheveux pendant une journée afin de mettre fin aux préjugés entourant le voile islamique et dénoncer la stigmatisation subie par les femmes voilées.

Mais cette campagne n’est pas bien accueillie par les militantes féministes qui voient en ce mouvement une atteinte à la liberté. Ainsi, en réaction au “Hijab day”, deux hashtags #NoHibajDay et #FreeFromHijab ont été lancés sur les réseaux sociaux pour dénoncer la normalisation du hijab.

Ces deux hashtags invitent les femmes voilées à ôter leur foulard pour protester contre son port encore obligatoire dans certains pays comme l’Iran et l’Arabie Saoudite.

Plusieurs « anciennes voilées » postent des photos avant/après :

En Iran aussi où le port du voile est obligatoire, certaines femmes se montrent courageuses et défient la loi en dévoilant leurs cheveux :

Pour sa part, la militante féministe Jamila Benhabib invite les femmes à poster une photo d’elles avec un foulard suspendu à un bâton, en signe de renoncement au port du foulard.