Élue présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM) depuis mai 2018, Aicha Amrani Lassri n’est plus à la tête de l’AFEM. Saisi par des plaintes de plusieurs membres de l’association, le conseil des sages a convoqué une réunion du conseil d’administration le 30 avril dernier pour statuer sur la question. La décision du CA est sans équivoque: «Aicha Amrani Lassri a échoué à fédérer les membres de l’association autour d’une nouvelle équipe pour mener à bien ses missions».

Joint par H24Info, la fondatrice de l’association, Saloua Karkri Belkeziz nous explique que l’ancienne présidente de l’association n’a pas réussi à former un bureau. «Aicha Amrani Lassri a constitué trois bureaux exécutifs de l’association en moins d’un an. Plusieurs membres du bureau ont démissionné et la présidente était incapable de constituer une équipe soudée pour diriger l’association. Ceci n’est jamais arrivé à l’AFEM en 20 ans d’existence», regrette-t-elle.

«Le conseil des sages est venu en aide à plusieurs reprises à la présidente. Mais face aux protestations des membres, nous avons pris plusieurs mesures pour permettre à l’association de survivre et de continuer à honorer ses engagements avec les membres de l’AFEM. Nous avons mis en place un conseil de transition composé de cinq membres qui devra gérer les affaires courantes de l’AFEM jusqu’à la prochaine assemblée, prévue en juin prochain», a assuré Saloua Karkari Belkeziz. La présidente destituée a accepté la décision du CA de l’association et n’a opposé aucune résistance face à ce verdict.