La chaîne Medi1 TV a diffusé, dans la soirée du 14 avril, un documentaire inédit intitulé «De Tindouf à Laâyoune, Tarik Al Karama» ((la route de la dignité). Il y est question, entre autres, de la vie difficile des femmes sahraouies. 

Réalisé par la journaliste espagnole Patricia Medjidi Juez, le documentaire se penche sur la situation des locaux dans les camps de Tindouf ainsi que sur le vécu des femmes sahraouies et leur double peine.

La première étant qu’elles vivent dans un camp de réfugiés dans l’insalubrité et dans des conditions sanitaires déplorables avec un fort taux de mortalité infantile selon une infirmière volontaire espagnole.

La deuxième peine est qu’elles sont condamnées à rester cloîtrées à l’intérieur des camps et sont réduites au silence contrairement aux femmes des provinces du sud marocaines où les femmes jouissent d’une pleine liberté de circulation à n’importe quelle heure de la journée comme a pu le constater la journaliste.

Celle-ci a d’ailleurs rencontré plusieurs femmes cadres et élues sahraouies dans les principales villes du Sahara marocain à l’instar de Laâyoune.