Leila Alaoui promue Commandeur des Arts et des Lettres à titre posthume

C’est un bel hommage que le ministère de la Culture rend à Leila Alaoui.

 

Audrey Azoulay, la ministre de la Culture et de la Communication en France a rendu hommage à Leila Alaoui en lui décernant à titre posthume l’insigne de Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres.

 

La fille d’André Azoulay, le conseiller du roi Mohammed VI « a tenu à rendre hommage à cette jeune femme, photographe et vidéaste engagée qui a témoigné de la diversité et de la profondeur des cultures à travers le monde en s’appuyant sur l’identité de chaque personne qu’elle photographiait avec force et respect. », indique le ministère de la Culture dans un communiqué.

 

 

Victime de l’attentat du 15 janvier 2016 à Ouagadougou qui avait fait au moins 29 mort, Leila Alaoui a œuvré tout au long de sa vie à partager un art « empreint d’humanité et ses combats sont aujourd’hui portés et partagés par la Fondation Leila Alaoui », précise le communiqué.

 

C’est Pierre Bergé, le compagnon d’Yves Saint Laurent qui remettra les insignes des Arts et des Lettres à sa mère, Christine Alaoui au cours d’une cérémonie qui aura lieu au Maroc.

 

Audrey Azoulay salue « le travail de cette fondation qui porte la mémoire de cette artiste pour faire perdurer les valeurs de respect et d’humanisme qui lui étaient si chers. » indique la même source. C’est pour cela que la ministre « a décidé de soutenir cette année les premiers projets qui seront développés en France et notamment l’inventaire de l’ensemble de son œuvre. »

Lire aussi :  Leïla Alaoui : sa vie, son œuvre

 

 

Née en 1982 à Paris, Leila Alaoui a grandi au Maroc avant de s’envoler pour New York où elle a étudié la photographie documentaire et la sociologie. Depuis 2009, Leila Alaoui expose ses œuvres aux quatre coins du monde. La Fondation Alaoui a été créée en mars 2016, pour continuer d’exposer les œuvres de cette artiste humaniste.