Vicki Sparks et Claudia Neumann ont pour la première fois, respectivement pour la BBC et la ZDF,commenté des matchs lors d’une Coupe du monde de football.

 

 

Des journalistes femmes ont en a déjà vu beaucoup dans le milieu du sport, mais des commentatrices du foot, jamais. Pour la première fois, on assiste à deux femmes qui commentent des matchs et marquent ainsi l’histoire du ballon rond. Il s’agit de Vicki Sparks et Claudia Neumann. En effet, la première a commenté son premier match de Coupe du monde, entre le Maroc et le Portugal, pour la chaîne anglaise BBC One. La seconde, qui avait déjà commenté des matchs de l’Euro en 2016, fait ses grands débuts au Mondial pour la chaîne allemande ZDF.

 

Par conséquent, beaucoup de personnes ont réagi face à cette participation des deux femmes. Certains dénigrent la voix féminine et préfèrent une voix masculine grave pour narrer la dramaturgie du foot. Et d’autres estiment que les mentalités doivent évoluer plus vite.

 

Ainsi les deux journalistes ont fait objet de multiples commentaires négatifs. Sur le  plateau de “Good Morning Britain”, Jason Cundy, ancien joueur de Chelsea et commentateur pour TalkSport, a critiqué le concept des commentatrices de football féminin :«  Je préfère une voix d’homme quand je regarde du football. Je n’aimerais pas écouter une voix aiguë pendant 90 minutes  »

 

 

 

Sur les réseaux sociaux, une véritable campagne de dénigrement fait rage. Certains internautes poussent des remarques de manière ardente et peu aimable qui arrivent jusqu’à l’humiliation sexiste.

 

« C’est plutôt l’heure d’aller faire le repas », « Les femmes peuvent commenter les matchs de femmes, pas les vrais matchs SVP », « J’ai dû couper la télé après 5 minutes sinon j’allais devenir sourd ».

 

 

En revanche, d’autres personnes se réjouissent de ces avancées et invitent les mentalités à évoluer. Ainsi la présence de Vicki Sparks sur BBC One a été saluée par de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux, dont l’organisation Women in Football, qui milite pour une meilleure représentation des femmes dans le monde du ballon rond.