Fête de la jeunesse: Les féministes de demain…

 

A l’occasion de la fête de la jeunesse, l’équipe de Plurielle a invité Rim, Lilia et les deux Ines à nous parler de féminisme, des icônes d’aujourd’hui, du Maroc de demain…  La parole à ces citoyennes en devenir qui  chérissent l’idée d’un Maroc grand de par son ouverture d’esprit et ses valeurs modernistes. Une belle lueur d’espoir ravivée par le pétillement et la vivacité que l’on affiche à 14 ans, quand les rêves se bousculent dans nos têtes et que l’avenir nous sourit.

 

 

Ines Harouchi

 

 

 

 

A quoi ressemble une féministe ?

 

 

 

C’est une femme ouverte d’esprit et qui raisonne bien. Elle n’essaie pas d’écarter les hommes, elle ne les met pas de côté, mais essaie de leur faire comprendre qu’on peut se faire respecter comme eux.

 

 

 

Une icône féministe ?

 

 

 

Beyoncé. Elle parle souvent de féminisme et essaie de faire respecter les droits de femmes à sa manière. Il ya aussi l’acteur Ian Somerhalder, qui a le même combat. C’est très important que les hommes se battent pour le droit des femmes.

 

 

 

 

Le féminisme, c’est quoi ?

 

 

 

C’est se battre pour les droits des femmes, pour l’égalité des sexes, pour que l’on puisse faire ce que l’on veut de notre vie. Avoir les mêmes salaires que les hommes par exemple, ou s’habiller comme on veut  sans avoir à se faire siffler dans la rue

 

 

 

 

 

Égaux ou complémentaires ?

Bien sûr, l’homme et les femmes sont complémentaires. Chacun occupe une place dans la vie mais ils doivent tout de même être égaux en termes de droits.

 

 

Moi, à 30 ans

 

 

A 30 ans, j’aurais fini mes études j’espère. J’aurais une famille soudée, je travaillerai comme je le voudrais et dans le domaine que je voudrais et je gagnerai autant que mon mari. J’aimerais bien être ophtalmologue, les yeux m’intriguent.

 

 

 

 

 

 

Le Maroc de demain

 

 

 

 

Après mes études à l’étranger, je reviendrai au Maroc. C’est un beau pays et on y vit bien. Mais j’espère qu’il y aura des changements entre temps, et plus de journées dédiées à la femme aussi.

 

 

 

Des causes à défendre

Dans notre lycée ou dans la rue, on ne peut pas porter de short. On se fait siffler alors que les garçons non. On critique aussi les femmes qui se font violer, mais on trouve des circonstances atténuantes aux violeurs. Je ne trouve pas normal non plus la grosse différence de salaire qu’il y a entre hommes et femmes à poste égal.

 

La femme parfaite existe-t-elle ?

 

 

 

Tout est relatif. Elle peut être parfaite aux yeux de quelqu’un mais ça ne veut pas dire qu’elle est parfaire pour les autres. Chacun a sa propre vision de la perfection.

 

Rim Laraki

 

Des causes à défendre

 

Il y en a beaucoup ! Ça me répugne d’entendre qu’en cas de viol, des gens se permettent d’accuser la victime en disant que sa manière de s’habiller a du provoquer la réaction du violeur. Il faut apprendre aux hommes à respecter les femmes ! Ce n’est pas à nous de nous habiller en fonction des hommes, c’est à eux de nous respecter comme on est et de se calmer ! Je ne comprends pas plus que les salaires entre hommes et femmes ne soient pas égaux.  Si on veut adopter le principe d’égalité, il faut commencer par ça ! J’ai fait une petite recherche et figurez-vous qu’une femme gagne 450.000$ de moins qu’un homme en une vie, ce qui est le prix d’une petite maison. C’est énorme ! Une différence de 2000 DH par mois ça a peut être l’air de rien, mais quand on additionne tout ça, ça fait une grosse différence. Dans le même registre, je ne comprends pas non plus pourquoi les hommes occupent les postes les plus hauts gradés.  Enfin, il y a aussi l’avortement qui devrait être un droit. La femme doit être libre de faire ce qu’elle veut de son corps. Si elle ne se sent pas prête d’avoir un enfant, pourquoi devrait-on l’obliger à l’avoir. Et si elle n’a pas les moyens de subvenir aux besoins de cet enfant, pourquoi la forcer à le mettre au monde? Il va grandir avec des séquelles, devenir peut-être délinquant. Personne n’a le droit de se mêler de la vie des femmes.

 

 

 

Des icônes ?

 

 

 

Emma Watson, qui  a fait un discours devant l’assemblée de l’ONU, toute seule, qui est sûre de ses idées, qui veut faire changer la société, qui veut la remettre sur le bon chemin. Je m’identifie beaucoup à elle, je l’admire… et en plus elle est très jolie.

 

 

Égalité des sexes ou complémentarité ?

 

Jusque là, nous avons respecté la complémentarité et nous ne sommes  arrivés à rien. Cela ne marche pas aujourd’hui, il faut tester autre chose. Je suis pour une prise de position plus radicale, l’égalité des sexes sinon rien ! Dans les pays qui ne respectent pas ce principe, les femmes n’ont pas le droit de voter, elles ne vont pas à l’école et on marie des filles de 10 sans leur accord.

 

 

 

Le Maroc de demain

 

 

 

Un Maroc libre où tout le monde aura le droit de faire ce qu’il veut dans la limite du raisonnable bien sûr, on aura les mêmes privilèges que les hommes. J’espère aussi qu’il y aura moins de racisme. Donc, plus de racisme, plus de sexisme et plus de misogynie. On respecterait les femmes comme étant celles qui nous ont donné la vie, et pas comme des personnes du sexe faible.

 

 

 

Moi à 30 ans

 

 

 

J’aurais  une petite famille, un mari, un travail à côté et je serai heureuse. Je voudrais être avocate, mais pas de plaidoirie, d’entreprise. Je n’ai pas trop envie de défendre des personnes, je ne veux pas prendre le risque de défendre des criminels. Donc pour être en paix avec ma conscience, je préfère gérer des entreprises. Prenez l’exemple de Google, s’ils n’avaient pas de bons avocats, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Je mettrai aussi mes plaidoiries au service des femmes mais en parallèle, car je sais que je ne pourrais pas en vivre.

Lire aussi :  Agressions sexuelles : des vêtements de victimes exposés pour briser les clichés

 

Les  féministes et les jeunes,  ça passe ou ça casse ?

 

 

 

Ça ne passe pas parce que la plupart du temps elles se trompent dans leurs idées. Elles veulent être supérieures aux hommes. Il faut se battre pour l’égalité non pas pour la supériorité d’un sexe sur l’autre.  Forcément, les hommes ne veulent pas qu’on soit supérieures à eux, c’est tout à fait normal qu’ils rejettent cette idée. C’est à cause de femmes qui tiennent ce genre de discours que le féminisme est associé aujourd’hui à des stéréotypes débiles.

 

 

Lilia Benomar

 

 

 

Des causes à défendre

 

Dans le monde du travail, les grands postes sont occupés par des hommes. Il faut laisser leur chance aux femmes. A force d’être écartées, elles peuvent en arriver à se décourager, à se dire qu’elles n’ont pas leur place en politique par exemple. Alors que non, les hommes ne sont pas plus aptes que les femmes à exercer de hautes fonctions. Elles ont aussi des choses à apporter.

 

 

 

Une féministe ressemble à quoi ?

 

 

 

C’est une femme ouverte d’esprit, qui veut faire évoluer la société, pour qu’il n’y ait plus de différence entre hommes et femmes.

 

 

 

Le féminisme, c’est quoi ?

 

 

 

C’est toutes les idées, les actions en faveur des femmes qu’on met en place en politique, dans le social et dans le monde professionnel. C’est un combat pour l’égalité des sexes et pour que hommes et femmes aient les mêmes droits.

 

 

 

 

Des icônes ?

 

 

 

Taylor Swift et Beyoncé qui valorisent la femme dans leurs chansons, dans les interviews qu’elles donnent et dans leurs déclarations sur les réseaux sociaux. Leurs chansons ont du sens.

 

 

 

Moi, à 30 ans

 

 

 

Je suis quelqu’un de très actif, je n’aime pas m’ennuyer. J’aurais une vie dynamique, faite de découvertes et de voyages. Je voudrais travailler, me marier et avoir des enfants. J’aimerais être médecin. Les matières qui ont un rapport avec les sciences m’intéressent et j’aime aider les gens.

 

 

 

Le Maroc de mes rêves

 

 

 

 

Je pense faire mes études à l’étranger pour avoir une petite expérience et en revenant au Maroc, j’espère qu’il aura évolué vers plus d’ouverture d’esprit. Il faudrait commencer à faire des changements dès le plus jeune âge. Il ya beaucoup d’analphabétisme aujourd’hui. Les gens qui ne vont pas à l’école ne se font pas leurs propres opinions et du coup suivent des idées préconçues alors que s’ils allaient à l’école, eux les citoyens de demain, ils se forgeraient leurs idées. Si on pousse à l’éducation, ça aidera au développement du Maroc.

 

 

La femme parfaite existe-t-elle ?

 

 

 

Chacun est unique et parfait à sa manière.

 

Égalité des sexes ou complémentarité ?

 

On doit être égaux en termes de droits mais cela n’empêche pas de rester une femme féminine quand bien même on est féministe. Il faut avoir les mêmes chances de départ, ensuite le reste relève de choix de vie.

 

 

Ines Sebti

 

 

 

Le féminisme, c’est quoi ?

 

 

 

C’est le fait de défendre la femme, de la faire évoluer dans la société pour qu’elle soit à la même place que l’homme. Au Maroc, je ne trouve pas que nous avons une approche féministe des choses. Il n’ y a qu’a voir la mentalité des hommes dans la rue. Beaucoup d’hommes ici se pensent supérieurs aux femmes et trouvent que la place de celles-ci est à la maison, pour faire à manger et s’occuper des enfants. Je trouve que personne ne fait rien pour changer ça et je ne connais pas de femmes marocaines qui s’activent à défendre la cause des féminine.

 

 

 

A quoi ressemble une féministe ?

 

 

 

C’est une personne jeune, qui veut instaurer des nouvelles choses dans le monde et qui veut que les gens soient traités avec égalité.

 

 

 

Des icônes ?

 

 

 

 

Emma Watson. J’aime ses discours, le fait qu’elle ait fait de grandes écoles, qu’elle soit intelligente et que malgré la célébrité elle ait su rester pied sur terre sans le que le succès ne lui monte à la tête. J’aime aussi les chansons engagées de Beyoncé. Sinon, le prince Harry et Ryan Gosling qui prouvent que les hommes défendent aussi la cause des femmes.

 

 

Égalité des sexes ou complémentarité ?

 

 

 

Si on n’a pas été créés pareils, c’est qu’il y a une raison à cela. Nous sommes complémentaires pour pouvoir faire des enfants par exemple mais ça ne veut pas dire pour autant que l’un des deux sexes est supérieur à l’autre.

 

 

 

 

Le Maroc de demain

 

 

 

Des habitations plus modernes et aussi une manière de penser plus moderne.

 

 

 

Des causes à défendre

 

 

 

 

Le féminisme au Maroc. Je ne comprends pas qu’on se fasse encore siffler dans la rue, qu’en cas de viol, ce soit la femme qu’on blâme et pas le violeur. Je ne comprends pas comment on peut nous considérer comme des être inférieurs alors que sans nous les hommes n’existeraient pas.

 

 

 

 

Moi à 30 ans

 

 

 

 

Mariée, avec des enfants et un métier. Je voudrais être psychologue ou architecte.