Il faut combattre le terrorisme islamiste avec des balles de sang de porc selon Trump

Après avoir condamné l’attentat de Barcelone via Twitter, le président américain a posté un second tweet conseillant “d’étudier ce que le général Pershing des Etats-Unis faisait aux terroristes quand il les attrapait. Et il n’y a plus eu de terrorisme islamiste radical pendant 35 ans!” a-t-il écrit sur le réseau social ce jeudi 17 août quelques heures après l’attaque dans les Ramblas de Barcelone qui a coûté la vie à 13 personnes et fait plusieurs blessés.

 

 


En se basant sur un fait historique non vérifié, le président américain considère que pour combattre le terrorisme islamique, la solution se trouverait dans une méthode qui a fait ses preuves lorsque les États-Unis occupaient les Philippines.

 

 

Selon la légende, le Général Pershing aurait trempé 49 balles dans du sang de cochon et exécuté 49 rebelles musulmans avant de les enterrer enroulés dans une peau de porc.

 

 

Pershing aurait ensuite relâché le 50ème prisonnier pour qu’il raconte ce qu’il avait vu. Selon Donald Trump qui avait déjà mentionné cet argument en 2015, cette méthode sanglante aurait permis d’éviter une insurrection pendant au moins 25 ans.

Lire aussi :  Gad Elmaleh et Rachid Badouri ensemble sur scène à New York

 

 

Les sites spécialisés dans le fact checking (véracité des faits) dont Snopes estiment n’avoir “trouvé aucune référence de cet incident dans les biographies de Pershing et cela ne correspond pas à la manière dont Pershing se comportait avec les Moros”.

 

 

 

Ce n’est pas la première fois que Donald Trump tient des propos polémiques. Pendant la course à la présidentielle, Trump a affirmé que “la torture marche” en promettant qu’il remettrait en place la technique de la simulation de noyade, initiée par Bush après le 11 septembre 2001 et supprimée par Barack Obama.