Justin Bieber contre-attaque. Accusé d’abus sexuels par deux femmes pour des faits qui remontent à 2014 et 2015, le chanteur canadien a tenu à répondre à ces accusations via plusieurs preuves partagées sur son compte Twitter.

C’est l’information qui a fait trembler la toile ce weekend. Le chanteur canadien Justin Bieber a été accusé d’avoir abusé sexuellement de deux jeunes femmes. La première, prénommée Danielle, explique sur un compte Twitter anonyme qu’elle aurait rencontré l’artiste accompagné de Selena Gomez, sa compagne de l’époque, le 9 mars 2014 à Texas lors d’une soirée après un concert et accuse ce dernier de l’avoir violée dans une chambre à l’hôtel Four Seasons d’Austin.

« Bien que c’était il y a six ans, bien que j’avais une année de plus que lui (il avait 20 ans, j’en avais 21), j’ai quand même été sexuellement agressée, je n’ai pas donné mon consentement », a-t-elle écrit dans un tweet qui a été supprimé depuis avant d’ajouter : « Justin Bieber a trouvé un chemin dans mon jean, il m’a ensuite retiré la culotte, a enlevé son pantalon, son caleçon, a tiré les draps pour les mettre sur nous. Son corps était sur le mien, peau contre peau. J’étais très mal à l’aise et j’ai eu du mal à respirer. Je lui ai dit de se retirer parce que je m’inquiétais vraiment pour mes amies, mais il était trop tard. Il m’a pénétré avant que j’ai pu ajouter quoi que ce soit. Il allait et venait à l’intérieur de moi. J’étais allongée, muette. Mon corps était inconscient ».

La seconde femme, Kadi, accuse le chanteur de l’avoir agressée sexuellement à New York lors d’une soirée en mai 2015.

“Il a attrapé ma main et l’a posée sur lui. Il était assis sur un canapé, je suis tombée sur son torse. J’ai commencé à me relever et il m’a embrassée, touchant mes fesses et me demandant si elles étaient vraies. J’ai dit oui, j’ai retiré ses mains et je me suis levée. Je suis allée aux toilettes et il m’a suivie, a fermé la porte à clé. Je lui ai demandé ce qu’il se passait et pourquoi il avait fermé la porte à clé, il m’a répondu qu’il allait me dire pourquoi. Il a commencé à m’embrasser, à me toucher le corps et à me caresser. Je lui ai dit d’arrêter, que je ne pouvais pas avoir de rapport avant le mariage (quelque chose de traditionnel et de culturel). Il m’a poussée et s’est mis sur moi et m’a pénétrée et je l’ai repoussé en frappant entre ses jambes et je suis sortie en courant” a t-elle écrit.

Ce lundi 22 juin, Justin Bieber a décidé de réagir dans une série de tweets où il prouve en photos qu’il était en présence de Selena Gomez au moment des faits dont il est accusé.

« Les rumeurs sont des rumeurs, mais les abus sexuels sont quelque chose que je ne prends pas à la légère. Je voulais parler tout de suite, mais par respect pour tant de victimes qui traitent ces questions quotidiennement, je voulais m’assurer d’avoir rassemblé les faits avant de faire une déclaration », a réagit le chanteur quelques heures après ces accusations.

« Chaque plainte pour abus sexuel doit être prise très au sérieux et c’est pourquoi ma réponse était nécessaire. Cependant, cette histoire est en fait impossible et c’est pourquoi je travaillerai avec Twitter et les autorités pour engager des poursuites », poursuit-il.