Contre toute attente, Yakout wa Anbar a réussi à séduire un nombre important de téléspectateurs. Entre prestations captivantes, magnifiques prises de vue et scénario solide, on vous offre 5 bonnes raisons de craquer pour cette série dramatique largement suivie par les Marocains en ce mois sacré de ramadan.

Cette nouvelle réalisation de Mohamed Nesrate conte l’histoire de Anbar, mère de 6 filles et femme de haj Tlemsseni grand marchand de tapis. Incapable d’avoir un garçon, elle décide d’échanger sa petite fille nouveau née avec le fils d’un paysan. Une histoire qui tient en haleine de nombreux Marocains. En effet, ce feuilleton de 30 épisodes diffusé sur « Al Aoula » après le ftour, a réalisé 34,8% de l’audience lors de la première semaine du mois de mai et 6,5 millions vues.

 

1. Un casting prometteur

Le succès de la série s’explique tout d’abord par sont casting 5 étoiles. Noura Skalli, Aziz Hattab, Houda Sedqi, Fatima-Zahra Qanboue, Hasna Tamtaoui… tous ces acteurs à la renommée nationale sont à l’affiche de la série. Mais cette dernière donne également la chance à de nouveaux visages prometteurs. Coup de cœur pour Saad Mouaffak qui a retenu l’attention des téléspectateurs marocains dans le rôle de « Hammouda », un jeune garçon né d’une famille pauvre. Ce dernier a été victime de viol dans son enfance ce qui l’a poussé à devenir toxicomane.

 

2. Un scénario fort

Imprévisible et bourré de rebondissements, le scénario épaissit le mystère à chaque épisode. Dès les premiers épisodes, on est dans l’intrigue et dans le doute, un facteur important pour retenir le public. A la fois solaire et bouleversante, l’émotion est palpable à chaque séquence.

 

3. Sujets d’actualités

Salué par le public, Yakout wa Anbar est parmi les programmes de divertissements familiaux les plus suivis pendant le ramadan puisqu’il évoque des sujets de société très actuels : l’inégalité du genre, les violences conjugales, les relations parentales, le divorce, la pauvreté, l’adfiction chez les jeunes, le harcèlement sexuel dans le milieu professionnel … Un script bien écrit qui puise sa trame dans des évènements inspirés de la réalité.

 

4. Un décor sophistiqué

La série est centrée surtout sur la villa des deux protagonistes Anbar et son époux Moulay Ahmed. L’occasion pour les spectateurs d’admirer un décor très contemporain à la fois chic et traditionnel, qui vaut la peine d’être vu. Tous les éléments trouvent leur place pour créer une ambiance chaleureuse. Tapis, tableaux, coussins … On a presque envie d’y vivre!

 

5. Couple séduisant

Elle est la fille forte qui travaille avec acharnement pour aider sa famille pauvre. Lui est l’héritier de sa famille et le chouchou de son père. Yacout et Ghali, deux enfants échangés qui voient leurs destins s‘entrecroiser. L’histoire tragique mais magnifique de ce jeune couple très bien interprété par Rabii Skalli et Fatima-Zahra Qanboue a été saluée par de nombreuses critiques positives sur la toile.