Les rendez-vous du mois de mars à ne pas rater à Casa

Le mois de mars promet une programmation culturelle riche ! Des expositions, des pièces de théâtre, un workshop pour vivre heureux, des spectacles pour enfants… Pendant le troisième mois de l’année, il y en aura pour tous les goûts. A vos agendas !

 

9 Mars – Jalil Tijani fait son show

 

 

 

 

Jalil Tijani revient sur la scène du Studio des Arts Vivants ce vendredi  9 mars à 21 heures pour présenter son one-man-show Jeux de Société. Un fonctionnaire prêt à toutes les contorsions pour flatter son patron et obtenir une promotion, une bourgeoise coupée de la réalité et enfermée dans sa tour d’ivoire et de commérage, un chauffeur de taxi oscillant entre clichés et éclairs de génie…

Pendant une heure et demie de show, Jalil Tijani mêle la darija au français pour présenter une galerie de personnages pleine d’esprit et de contradictions assumées. Un portrait d’un Maroc qui évolue au gré des rencontres. « Les sujets qui m’ont inspiré sont nombreux et variés. J’y aborde les clivages d’une société, certaines de ses moeurs, ou encore la question du racisme. Le processus d’écriture est né d’une nécessité, celle de désamorcer des tensions par le biais du rire. C’est, si l’on peut dire, une revanche sur le réel, une volonté de le réécrire», indique le  comédien.

 

 

Un spectacle écrit et interprété par : Jalil Tijani

Mise en scène: Yacine Ait Benhassi

Création son et lumière : Reda Zniber

 

Tarif : 200 dirhams

 

Aziz Sayed rend « Hommage à Elles »

 

 

Du 8 au 31 mars 2018, la galerie B&S Art Gallery de Casablanca accueille une rétrospective (à partir des années 80)  de l’artiste-peintre Aziz  Sayed autour du thème « Hommage à ELLES».   Intrusion dans l’intimité féminine ou volonté de sublimer le corps féminin ? Les deux à la fois. Mais pas seulement. Il s’agit aussi, selon Boubker KADIRI maître des lieux,  de présenter cette autre inconnue pour l’homme avec une démarche tout à fait originale.

 

Dans la série de travaux qu’il expose à la galerie B&S, l’artiste-peintre Aziz Sayed  revient sur un thème qui lui est cher : la femme. Un thème rebattu, visité et revisité par les grands peintres de l’histoire. D’où la complexité de cette tâche, ce défi à relever.  Dans « Hommage à ELLES», il n’échappera à personne que le plasticien a largement remporté ce pari. Beauté, harmonie, idéal… autant de canons esthétiques qui sont réinterrogés de façon sublime. Ainsi le corps féminin se profile dans l’œuvre Aziz Sayed  comme un agrégat de détails nets qui n’arrivent pas à faire un.

 

B&S Art Gallery
14, Rue point de jour,
Racine, Casablanca
Maroc
P. 0522.22.24.43
M. contact@bsartgallery.com

 

Double solo show à la galerie Dasthe

 

Depuis le 1er mars et jusqu’au 29 mars, la galerie Dasthe accueille deux artistes Mouhcine Rahaoui, (artiste plasticien né en 1990 à Jerrada) et Sebastiao Castelo Lopes (artiste plasticien né à Lisbonne en 1994). Par le biais de constats métaphoriques et autobiographiques, Mouhcine nous dépeint les souffrances psychologiques liées au travail dans les mines de charbon.

 

 

Plus généralement, l’artiste questionne les conditions indignes et peu sures dans lesquelles sont forcées de travailler une large partie de la classe ouvrière marocaine. De son côté Sebastiao a travaillé sur la série The Tools présentée à Dasthe, celle-ci est accompagnée d’un extrait de la lettre à un jeune poète de Rilke. S’il est d’abord question pour l’artiste d’adapter la matière à l’espace, il développe le processus inverse pour cette série.

L’intérêt de ce parallèle est d’appréhender la valeur symbolique d’un objet tant par son contenu émotionnel, que philosophique, ou formel.
Deux nocturnes (Collectors Nights) accompagneront l’exposition ; le 15 et le 29 Mars pour le closing.

 

 

58, rue El Mortada quartier Palmiers (2,13 km)
20000 Casablanca

 

Objectif : Vivre heureux

 

 

 

Le coach de développement personnel Allal Bennani sera présent à Casablanca ces 10 et 11 mars pour présenter son atelier « Réveille-toi sois heureux ». Les objectifs ? Mieux se connaitre, reprendre le contrôle de ses émotions, gagner confiance en soi et faire le plein d’énergies positives. Qui est Allal Bennani ? Après avoir passé plus de 8 ans à la direction de la division accessoires de Zara Homme et motivé par sa passion d’apprendre et d’aider les gens à être heureux, Allal Bennani quitte son poste pour se dédier à la recherche et aux études de différentes disciplines dans le cadre de la psychologie et du développement personnel. Après avoir visité plus de 15 pays et rencontré le Dalai Lama, Tony Robbins, Harvey Mckay, Bob Chapman, Harv Eker,Raj Sisodia, Brendon Budchard, Richard Schwartz, Matthew and Terces Engelhart, Roxana Erickson, Ann Randolph, le coach revient avec “Réveille-toi, sois heureux!”, une recompilation des apprentissages les plus élémentaires et á la fois les plus puissants et les plus pratiques qu’il a découvert et incorporé à sa vie.

 

« Je t’aime à l’italienne… à l’algérienne» au Mégarama le 15 mars

 

 

Et de trois! Après le succès des présentations des pièces «Le Cas Martin Piche » et « Addition », la 8ème édition des Théâtrales propose aux Casablancais une soirée pur délire avec la comédie «Je t’aime à l’italienne… à l’algérienne », qui arrive enfin à Casablanca le jeudi 15 mars!

 

 

«Je t’aime à l’italienne… à l’algérienne » est un hymne à l’amour et à la mixité : Prenez deux hommes, plutôt dragueurs, une femme, plutôt très jolie. Ajoutez deux histoires d’amour, forcément compliquées. Perturbez le tout par trois confessions : musulmane, catholique et juive. Vous obtiendrez ainsi un spectacle rondement mené, qui va à 100 à l’heure, où l’on rit beaucoup et passe un très bon moment.  Ecrite et mise en scène par le duo Hugues Duquesne et Kader Nemer, la pièce est interprétée par les comédiens Joséphine Rioli, Mehdi Mohand et Alexandre Coquoin.

 

 

Exposition de l’artiste peintre Menelaw Sete au Casablanca Hôtel

 

 

Du 28 mars au 11 avril, rendez-vous au Casablanca Hotel pour découvrir l’exposition de l’artiste peintre Menelaw Sete sous le thème “Transculturalité et brassages”.

L’exposition de ce grand peintre associera également un hommage posthume à l’oeuvre de Chaïbia Talal, l’emblématique artiste marocaine qui incarna un courant signicatif de la peinture marocaine, qui connut un vif succès dans les années quatre-vingt au Brésil, en particulier à Salvador de Bahia. Afin de lui rendre hommage, Menlaw Sete souhaite lui offrir rétrospectivement un tableau réalisé par lui à sa mémoire. L’exposition de Menelaw Sete se veut d’emblée un carrefour des cultures, telles qu’elles sont exprimées dans son travail. La technique, les couleurs, les motifs et cette profondeur dans l’inspiration africaine qui confère à sa peinture une dimension cosmique.

 

 

Chaibia Talal