Portée disparue depuis deux semaines, la petite Ikhlass a été retrouvée morte dans une forêt près de sa maison dans la commune de Midar au nord du Maroc.

Sa disparition avait ému la toile et plusieurs activistes et associations locales s’étaient mobilisées pour la retrouver. La petite Ikhlass, âgée à peine de 3 ans, a été retrouvée ce mardi 22 janvier, le corps sans vie. Les circonstances de sa mort sont toujours inconnues. Certaines sources affirment toutefois qu’elle a été assassinée alors que son corps ne présente aucun signe de torture.

Les autorités locales et des membres de la gendarmerie royale se sont lancées à sa recherche très tôt ce matin après avoir retrouvé sa chaussure non loin de sa maison. Les autorités, aidées de chiens policiers, ont passé au crible la forêt avoisinante, avant de retrouver son corps, gisant sur le sol. Selon la même source, l’enquête est toujours en cours pour connaître l’identité de la personne responsable de son assassinat.

Pourtant, il y a trois jours, une  femme souhaitant rester anonyme avait affirmé que la petite Ikhlass avait été volée et vendue à 8500 euros à une Espagnole qui serait venue la récupérer à la frontière de Ceuta vers 7 heures du matin. On ignore pour l’instant les motifs derrière ce témoignage.

Pour rappel, une autre mineure avait disparu dans des circonstances mystérieuses il y a un mois à Tanger, avant d’être reconnue par un serveur de café qui l’a aidée à retrouver sa famille.