Elle a rejoint le « paradis blanc » ce dimanche 7 janvier. France Gall, l’icône de la chanson française a cessé de « résister » à son cancer qui l’a emportée hier à Paris. L’épouse de Michel Berger avait eu deux enfants de cette union, Raphaël et Pauline qui est décédée à l’âge de 19 ans après avoir combattue la mucoviscidose. Avant de rencontrer Michel Berger, la jeune France Gall a fréquenté le chanteur Julien Clerc pendant cinq ans. Lors de cette idylle, le couple s’était rendu au Maroc à la fin des années 60, des photos témoignent de leur séjour dans le royaume.

 

 

France Gall et Julien Clerc, une rupture difficile pour le chanteur

 

Ils étaient ensemble depuis 1969, mais en 1974, France Gall quitte Julien Clerc brutalement, lassée de rester dans son ombre, et de se cacher pour ne pas fâcher ses fans femmes indique Gala. Le couple vivait une relation amoureuse en toute discrétion ce qui n’a pas plu à la chanteuse à l’époque qui souhaitait que Julien Clerc lui écrive une chanson, ce qu’il n’a jamais fait. Dévasté par cette rupture, Julien Clerc lui dédie sa chanson Souf­frir par toi n’est pas souf­frir écrite par Étienne Roda-Gil en 1975. Sans cacher qu’il chante pour qu’elle revienne il lui dédie ces paroles : Si un jour tu veux reve­nir / Sans mots, sans pleurs, sans même sourire / Négligemment et sans te rete­nir / Sans farder du passé tout l’avenir. Chantait celui qui a tout fait pour qu’elle revienne. Hier soir, le chanteur rendait hommage à cette femme qui a marqué sa vie : « France, nous avions 20 ans, des bonheurs, des chagrins. Une part de ma vie s’en va avec toi » a-t-il déclaré sobrement.