“Le silence a assez duré. Il est temps de dire les choses !” C’est avec ces mots qu’Olga, la maman de Laura Prioul termine son témoignage. Dans une vidéo publiée aujourd’hui, jeudi 8 février, Olga prend en effet pour la première fois la parole depuis l’éclatement de l’affaire Saad LamjarredLaura Prioul. A visage caché (pour garder l’anonymat), elle revient sur l’enfer que vit sa fille depuis qu’elle a été agressée.

 

Le 12 novembre dernier, la jeune Laura Prioul publiait une vidéo sur Youtube où elle exprimait pour la première fois publiquement sa version des faits. Il y a plus d’un an, la jeune femme a en effet porté plainte contre le chanteur marocain Saad Lamjarred pour viol. Une vidéo choc qui a créé un véritable tollé sur les réseaux. D’un côté, les personnes qui soutiennent Laura et de l’autre, celles qui l’accusent de mentir et de manipuler l’opinion publique, animée par l’envie de se faire connaître et de soutirer de l’argent à une célébrité.

 

Comme beaucoup, Olga découvrait pour la première fois les détails de l’agression de sa fille. Choquée et attristée, elle ne comprend pas tous ces messages de haine et de menaces reçus quotidiennement de la part de fans du chanteur.

 

Pourtant, de nombreuses jeunes femmes ont adressé leur soutien à Laura et certaines, dont des Marocaines, ont même déclaré avoir été agressées de la même manière par le chanteur. Des récits concordants, les mêmes paroles, les mêmes faits et gestes. Un scénario qui se répète… Malheureusement, les autres victimes de Saad Lamjarred n’osent pas témoigner et porter plainte, de peur de vivre le même enfer et les mêmes représailles que Laura Prioul. Olga comprend leur réticence et espère que sa fille pourra rendre justice à toutes les victimes.

 

En pleurs, Olga adresse également un message à Mohammed VI. Elle reconnaît que depuis son intronisation, le roi du Maroc a beaucoup oeuvré pour l’émancipation des femmes mais ne comprend pas pourquoi il soutient ce violeur multirécidiviste en lui payant ses frais d’avocat. Olga veut juste que justice soit faite et qu’on rende à sa fille sa dignité. Elle ne comprend pas pourquoi cet homme n’est toujours pas condamné et pourquoi il peut toujours se promener et vivre tranquillement sa vie à Paris !

 

Dans un contexte où la parole des femmes se libère et où les victimes d’agressions et de harcèlement sexuel est plus que jamais libérée, Olga souhaite que Saad Lamjarred soit reconnu coupable de ses actes et que sa fille soit enfin vue comme une victime.