Diapo-Vidéo. Affaire Hajar Raissouni: sit-in de protestation devant le Parlement

La condamnation de Hajar Raïssouni à un an de prison ferme a provoqué une vague d’indignation. Un sit-in de protestation a été organisé ce mercredi à 17H30 devant le Parlement à Rabat. Notons que la journaliste du quotidien arabophone, Akhbar Al Yaoum, accusé d’avortement illégal et relations sexuelles hors mariage, a décidé de faire appel. 

Affaire Hajar Raïssouni: vague d’indignation sur la Toile

Accusée d' »avortement illégal » et de « relations sexuelles hors mariage », la journaliste Hajar Raïssouni a été condamnée, hier, à un an de prison ferme ainsi que son fiancé. Le médecin accusé d’avoir pratiqué son avortement a lui écopé de deux ans de prison ferme. Son assistante et son anesthésiste à de la prison avec sursis. Sur la Toile, l’indignation est à son comble. 

Après les dérapages de Adil Miloudi sur CHADA TV, l’émission “Kotbi Tonight” suspendue

A la suite d’une auto-saisine de la haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), le conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA) s’est réuni hier et a pris la décision de suspendre la diffusion de l’émission Kotbi Tonight sur CHADA TV pour une durée de trois semaines.

Hajar Raïssouni et les oeillères des islamistes

Les islamistes marocains baignent dans la schizophrénie. Dernière exemple en date de cette pathologie: l’affaire Hajar Raïssouni, du nom de la journaliste récemment arrêtée pour des faits supposés d’adultère et de relations sexuelles hors mariage.